26 juillet 2017
Le timing
Par: Vincent Guilbault

Appelle ça de la mauvaise foi, mais si tu fais une annonce importante en juillet, à quelques mois des élections, je trouve ça louche. Voilà, je suis un peu sur le cas Belœil depuis quelques semaines, mais habituellement, l’été, c’est relax dans la salle de nouvelles.

Pas cette année, les collègues travaillent d’arrache-pied concernant Belœil et ses annonces.

D’abord, les résidences pour personnes âgées, mais nous y reviendrons. Parlons de la planification stratégique avec une vision dix ans et le nouveau logo.

Je n’ai pas d’opinion sur le nouveau logo. Il fait un peu trop corporatif à mon goût, mais il est beau, résolument plus moderne et coloré. Voilà, ça résume mon opinion. Est-ce qu’il va être pertinent pour les 34 prochaines années comme l’ancien? La mode épurée fera-t-elle son temps? On verra.

Pour la planification stratégique, j’ai sourcillé. Comment peut-on présenter à quatre mois des élections sa vision de la Ville pour les dix prochaines années?

Est-ce pour lier les mains du prochain conseil municipal? Est-ce pour se payer sur le dos de la population un programme électoral, en plus de mettre à contribution les employés municipaux? Peut-être pas! Peut-être juste de la mauvaise foi de ma part. Ça ne serait pas une première.

Sinon, la Ville se défend de deux façons avec sa démarche. D’abord, en reléguant son importance à une vision purement administrative de la chose. La planification stratégique découle dans le fond d’un processus de gestion publique et ne reflète pas nécessairement la vision des élus. Bon, disons.

Pour la deuxième, faut un peu faire un leap of faith, ou «saut de la foi». On dit que les prochains élus ne pourraient pas défaire cette vision, puisqu’elle s’est construite avec l’aide des citoyens. Ouain, limite, si l’on compte que seulement 330 citoyens ont participé au sondage fondateur de cette planification. Sur ce, faut compter 95 employés de la Ville (pas tous des résidents, je suppose). On est loin d’un échantillonnage représentatif concluant. Toutefois, la Ville avait quand même invité les résidents à participer au sondage et à la consultation; s’ils ne l’ont pas fait, c’est un peu de leur faute. Bon, vous direz que c’était en juin, à l’aube des vacances! Vous voyez, vous êtes aussi de mauvaise foi que moi!

Bon, je ne suis pas que de mauvaise foi. Il y a de belles choses dans ce document. Je passe sur la section des valeurs; ça m’ennuie lorsqu’une entreprise me parle de ses valeurs, ça m’ennuie aussi lorsque c’est un organisme. Ça tourne toujours autour du respect, de l’innovation et de l’esprit d’équipe. Un gros et ceatera. Je vous invite surtout à lire la section sur les objectifs, c’est plus concret.

Ma collègue résume le document. Ça parle beaucoup de développement résidentiel, mais bon, c’est le mantra de toutes les villes de la Rive-Sud: densification! J’aime bien l’idée de planter un arbre pour chaque arbre coupé et de terminer le réseau de pistes cyclables.

Le ton est donné pour dix ans.

P.S: Encore des vacances pour moi. Je vous souhaite un bel été. On se revoit quelque part en août.

image