14 janvier 2016
Xavier Barsalou Duval intéressé par la chefferie du Bloc
Par: Karine Guillet
Le député du Bloc québécois dans Pierre Boucher-Les Patriotes-Verchères, Xavier Barsalou Duval.

Le député du Bloc québécois dans Pierre Boucher-Les Patriotes-Verchères, Xavier Barsalou Duval.

POLITIQUE. Le député bloquiste de Pierre-Boucher-Les Patriotes-Verchères, Xavier Barsalou Duval, songe à se lancer dans une éventuelle course à la chefferie du Bloc Québécois.

«Pour l’instant c’est une réflexion, la porte est ouverte», indique le député de 27 ans.

Xavier Barsalou Duval a été élu pour la première fois aux élections fédérales d’octobre dernier. Il a été président du Forum Jeunesse du Bloc Québécois et du Bloc Québécois de la circonscription de Longueuil.  Le député dit avoir eu l’occasion de voir de près la dernière course à la chefferie, puisque c’est lui, alors président du Forum Jeunesse, qui avait d’abord sollicité Mario Beaulieu. Il soutient que le processus s’est avéré très instructif.

Le député soutient qu’une foule de détails restent à clarifier avant de se lancer officiellement, dont les potentiels candidats, les appuis et les règles de la course. Il ne croit pas que son âge pourrait lui nuire dans la course aux appuis.  «Je pense que ce n’est pas un problème ni un désavantage. Mario Dumont est devenu chef de l’ADQ à 24 ans et Pierre Bourgault est devenu chef du RIN à 30 ans.»

Renouveler la base

Sans chef officiel depuis la défaite de Gilles Duceppe en octobre dernier, c’est le député Rhéal Fortin qui assure l’intérim du Bloc.  Le député de Pierre Boucher-Les Patriotes-Verchères croit que le prochain chef devra repenser la stratégie de communication du parti. Un défi pour lequel la jeunesse des députés élus sous la bannière du Bloc (la moitié n’a pas 40 ans) pourrait être un avantage.

«Le plus grand défi du prochain chef sera de renouveler la base, d’aller rechercher les Québécois.  [Pendant la dernière campagne] nous avons utilisé des très bonnes méthodes, éprouvées, mais je pense qu’il faudra penser à utiliser des nouvelles méthodes, des nouvelles choses, parce que nous n’arrivons pas à joindre tous les gens que nous voudrions joindre.»

image