27 avril 2016
Voie réservée de la 116: début de la deuxième phase en mai
Par: L'Oeil Régional
Voie réservée de la 116: début de la deuxième phase en mai

Voie réservée de la 116: début de la deuxième phase en mai

L’Agence métropolitaine de transport (AMT) entreprendra le mois prochain la dernière phase des travaux pour l’aménagement de la voie réservée sur la route 116 entre Saint-Basile-le-Grand et Saint-Bruno-de-Montarville.

Le deuxième tronçon de cette voie rapide pour les autobus du Conseil intermunicipal de transport de la Vallée du Richelieu sera aménagé en direction est, du boulevard Seigneuriale à Saint-Bruno-Montarville  jusqu’à la Montée Robert à Saint-Basile-le-Grand.

Une piste multifonctionnelle pour cyclistes et piétons sera aussi aménagée.

La fin des travaux est prévue pour le mois d’août. «Normalement, on se laisse une période de rodage pour faire des tests avec les chauffeurs des autobus qui sont concernés par le projet pour vérifier si tout est conforme à leurs besoins», explique la porte-parole de l’AMT, Fanie Clément St-Pierre.

La mise en service de cette deuxième voie aura lieu autour de la rentrée scolaire. Le coût total du projet, financé à 100% par le ministère des Transports du Québec, est estimé à un peu moins de 7M$.

Pendant la durée des travaux, des arrêts d’autobus seront déplacés et les automobilistes pourront subir quelques inconvénients. Il est possible qu’à certaines occasions une voie sur deux soit fermée pendant la nuit. Mais aucune fermeture complète des deux voies n’est prévue.

« Un petit peu plus de dépenses »

L’automne dernier, le premier tronçon de la voie réservée a été inauguré.

Cette première phase a connu un dépassement de coûts en raison de «complications avec les chaînes de trottoirs». «On a eu un petit  peu plus de dépenses dans la première partie du projet, mais dans l’enveloppe totale du projet on pense rentrer dans les budgets», confirme Fanie Clément St-Pierre.

L’AMT s’est réservé une enveloppe en cas d’imprévus, qui représente environ 15% de la valeur du projet.

La construction des deux tronçons représente à elle seule environ 3,7M$. Avec les études réalisées avant, le coût devrait s’élever à moins de 7M$.

Jusqu’à Beloeil

Le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette, demande à ce que a la voie réservée soit prolongée sur tout le territoire de McMasterville jusqu’à Beloeil, et ce, dans les deux sens de la circulation.

Selon lui, le trafic s’est alourdi sur la route 116 avec l’augmentation de la population à Beloeil, Mont-Saint-Hilaire et McMasterville.

«Il s’agit d’un projet qui aurait des impacts très positifs pour les citoyens du comté puisqu’une voie réservée améliorerait grandement la circulation des autobus lors des heures de pointe. De plus, elle assurerait la ponctualité du service de transport collectif», soutient le député caquiste.

Il dit avoir interpellé le ministre des Transports du Québec, Jacques Daoust, à ce sujet. Celui-ci n’a pas fermé à un prolongement de la voie réservée pour les autobus et indique que des études sont en cours, rapporte M. Jolin-Barrette.

image