9 décembre 2015
Une traverse de tortues à Saint-Jean-Baptiste
Par: L'Oeil Régional
Un des deux panneaux routier pour la traverse de tortues.

Un des deux panneaux routier pour la traverse de tortues.

Une tortue serpentine

Une tortue serpentine

ENVIRONNEMENT. Les tortues serpentines ont maintenant leur traverse à Saint-Jean-Baptiste afin de réduire les risques de collision et de mortalité de ce reptile menacé.

Depuis quelques semaines, la Municipalité et le Centre de la nature du Mont-Saint-Hilaire ont installé sur le Rang de la Rivière Nord deux panneaux routiers pour avertir les automobilistes de la présence de tortues serpentines dans le secteur. Le ministère fédéral de l’Environnement a donné un appui financier pour ce projet.

«C’est la plus grosse tortue du Québec. Ça peut faire un petit moins d’un mètre pour la carapace», explique la responsable de la conservation et des communications au Centre de la nature, Geneviève Poirier-Ghys

L’été dernier, le Centre de la nature a reçu de nombreux appels de citoyens signalant la présence de grosses tortues traversant cette route. C’est récemment la bonne vigilance d’un employé municipal de Saint-Jean-Baptiste qui a permis d’identifier l’espèce de tortue et de passer à l’action pour la protéger.

Au moment de la reproduction, des tortues serpentines partent de la rivière des Hurons vers la mi-juin et traversent le Rang de la Rivière Nord pour rejoindre le site de ponte, rapporte le Centre de la nature.

On ne sait toutefois pas exactement où sont les nids, indique Mme Poirier.

Pour le moment, contrairement à Saint-Mathias-sur-Richelieu, aucun autre aménagement particulier n’a été réalisé en bordure de la route à Saint-Jean-Baptiste.

En 2014, la Fédération de l’UPA de la Montérégie a installé à Saint-Mathias-sur-Richelieu une traverse de tortues serpentines en plus de certains aménagements naturels, dont deux sites de pontes. Toutefois, selon ce qu’a rapporté Le Journal de Montréal, cet été, ces aménagements semblent avoir fait fuir les tortues. 

image