5 octobre 2017
Plan triennal d’immobilisations 2018-2019-2020
Une solution pour l’intersection Yvon-L’Heureux\Bernard-Pilon l’an prochain
Par: Karine Guillet

L’intersection pourrait être améliorée l’an prochain. Photo : Archives

Le conseil municipal a adopté son programme triennal d’immobilisations pour les trois prochaines années lundi. La Ville prévoit des dépenses de 9 M$ l’an prochain, 8,9 M$ en 2018 et 7,2 M$ pour 2020.

Intersection accidentogène

Belœil souhaite revoir la configuration de l’intersection du boulevard Yvon-L’heureux en 2018 pour la rendre plus sécuritaire.

L’intersection de ces deux routes fait d’ailleurs l’objet de discussions depuis de nombreuses années entre Belœil, McMasterville et le ministère des Transports du Québec (MTQ), qui a la responsabilité de Bernard-Pilon. Selon le portrait 2008-2012 des accidents de la route de la Santé publique de la Montérégie, l’intersection était d’ailleurs l’un des endroits où se produisaient le plus d’accidents sur le réseau routier de Belœil.

Les deux municipalités avaient d’ailleurs déjà demandé au MTQ d’implanter un carrefour giratoire. «Il n’y avait aucune proposition soumise par [le MTQ] qui pourrait améliorer la situation», a expliqué la mairesse. La Ville dédie ainsi 350 000 $ de son Plan triennal d’immobilisations (PTI) 2018-2019-2020 pour créer une voie de refuge pour les automobilistes en provenance de Belœil sur Yvon-L’heureux qui souhaitent tourner à droite. La mairesse croit que cette mesure améliorera la situation, sans régler le problème définitivement.

Piscine extérieure chauffée

Belœil prévoit doter la piscine du parc Réal-Vinet d’un chauffe-eau l’an prochain. Selon la mairesse, la Ville a d’ailleurs dû annuler des cours cet été en raison d’une température trop froide de l’eau.

Le terrain de soccer synthétique, près de l’école Polybel, sera aussi refaitavec un montant de 500 000 $. La municipalité devra discuter avec les autres municipalités utilisatrices. «On a prévu le coût total, mais ça pourrait être revu à la baisse si nous avons des ententes avec les autres municipalités», a expliqué la mairesse.

La Ville se réserve aussi 150 000 $ pour ajouter la climatisation au Centre des loisirs. Depuis l’ouverture du centre, la mauvaise ventilation causait des inconforts chez les gymnastes du club Arabesque, qui a d’ailleurs dû annuler ses cours à cause de la canicule la semaine dernière.

Pavage

Belœil prévoit des travaux de pavage pour 5,5 M$, incluant les rues Drummund, Dieppe, Maisi, Carignan, Dulude, Dubois, Martel, Pasteur, Vincent-Massey, Calixa-Lavallée et Montcourt. Des travaux de correction pour l’entreposage des résidus du balai de rue sont aussi prévus pour 247 000 $, puisque l’entreposage contrevenait à la Loi.

En période électorale?

Le candidat à la mairie du Parti des Citoyens de Belœil, Rémi Landry, a critiqué l’adoption du PTI en période électorale, soutenant qu’il aurait été plus démocratique d’attendre les élections avant d’adopter un document de cette importance.

La directrice générale de Belœil, Martine Vallières, a expliqué que la Ville entreprend cette démarche plus tôt depuis les dernières années afin de profiter de meilleurs prix lors des soumissions. Depuis les trois dernières années, Belœil a effectivement devancé l’adoption de son PTI d’au moins un mois et demi. D’autres villes, comme Saint-Bruno, Boucherville, Saint-Jean-sur-Richelieu et Saint-Jérôme, ont elles aussi déjà adopté leur PTI pour l’an prochain.

 

image