16 août 2017
Une résidence plus petite pour Réseau Sélection
Par: Karine Guillet

La nouvelle maquette du projet de Réseau Sélection. photo:Gracieuseté

La nouvelle maquette du projet de Réseau Sélection. photo:Gracieuseté

Le promoteur Réseau Sélection abaisse la hauteur de sa future résidence pour aînés à Belœil de huit à six étages. Le promoteur assure avoir entendu les préoccupations des citoyens.

La nouvelle hauteur projetée de l’immeuble est maintenant de 17,5 m, soit cinq mètres de moins que la hauteur de l’immeuble le Laurier, plus haut immeuble de Belœil. Le porte-parole de Réseau Sélection, Patrick Préville, explique que le promoteur a plutôt revu la configuration des aires communes ainsi que le nombre d’unités d’habitation de chaque type de grandeur. L’immeuble prévoit toujours une capacité de 242 unités. Alors que l’immeuble avait par le passé une forme en L, il adoptera maintenant une forme de U. En façade, l’immeuble restera identique.

«Comme développeur, nous avons une responsabilité envers la collectivité étant donné le caractère durable de nos créations, a expliqué Herbert Nunes, vice-président, Développement Québec. Nous avons entendu les préoccupations de certains citoyens concernant la hauteur de l’immeuble. C’est pourquoi nous l’avons abaissée à six étages.»

Réseau Sélection avait dévoilé il y a quelques semaines la maquette de son projet de 55 M$. L’immeuble serait situé sur la rue Saint-Jean-Baptiste, à l’arrière du commerce la Plaza du Dollar.

Un autre promoteur, le Groupe Maurice, a également dévoilé qu’il projetait établir une résidence de 325 unités de l’autre côté de Saint-Jean-Baptiste, à l’angle du boulevard Yvon-L’Heureux. Le Groupe Maurice avait dévoilé qu’il étudiait deux scénarios possibles, l’un à six étages et l’autre mélangeant des hauteurs allant de trois à huit étages.

Des résidents s’étaient dits inquiets que la hauteur projetée de l’immeuble n’obstrue la vue vers le mont Saint-Hilaire et ne se mêle pas bien avec le paysage belœillois. D’autres résidents se sont également dits inquiets de l’impact sur la circulation, notamment parce qu’une des deux résidences enclave le boulevard Yvon-L’Heureux. Les deux promoteurs ont toutefois tenu à rappeler que leurs résidents, étant retraités, n’ont pas d’impact sur la circulation en heure de pointe.

image