22 septembre 2020
Une chute à bonbons qui fait le tour du Québec
Par: Sarah-Eve Charland

La Beloeilloise Audrey Pelletier espère inspirer le Québec avec sa chute à bonbons afin que les enfants puissent célébrer l’Halloween. Photo gracieuseté Martin Robert

Une centaine d’enfants ont participé à la démonstration de la chute à bonbons. Photo gracieuseté Martin Robert

Une centaine d’enfants ont participé à la démonstration de la chute à bonbons. Photo gracieuseté Martin Robert

Une centaine d’enfants ont participé à la démonstration de la chute à bonbons. Photo gracieuseté Martin Robert

La Belœilloise Audrey Pelletier a imaginé une chute à bonbons permettant de tenir une fête d’Halloween en respect des règles de distanciation sociale et de sécurité sanitaire. L’idée a d’ailleurs fait le tour du Québec en une fin de semaine.

Publicité
Activer le son

Alors que Belœil a annulé ses événements, dont la Grande Fête de l’Halloween, la mère de deux enfants âgés de moins de deux ans espère influencer les citoyens et les gouvernements à offrir une fête amusante aux enfants.

« C’est sûr que je ne fais pas ça pour mes enfants parce qu’ils sont trop jeunes, mais je le fais pour les autres. Les enfants n’ont pas été à l’école. Ils n’ont pas fait de sortie avec leur parent. L’été était au ralenti. Je crois que l’Halloween est une fête qu’on peut faire en respectant les recommandations du ministre de la Santé étant donné qu’on est à l’extérieur et qu’on n’est pas stagnant. C’est comme aller au IGA se mettre en ligne. L’Halloween est l’une des seules fêtes durant l’année où les enfants pourront ressentir un sens de normalité », espère-t-elle.

Tout a commencé avec une première publication sur le groupe Facebook Résilience « flash tes lumières COVID19 » qui réunit virtuellement près de 338 000 personnes. En voyant les réponses des internautes, Mme Pelletier décide de décorer sa maison vendredi dernier en aménageant un parcours sur son terrain avec des flèches sur le sol.

« C’est là que ç’a éclaté. Ç’a été partagé partout », s’étonne-t-elle.

Son idée a été partagée par Narcity, Global News, Virgin Radio, Journal 24h et La Presse. Dans le cadre d’une entrevue pour Global News, des citoyens ont lancé un mouvement pour la soutenir. Une centaine d’enfants, pour la plupart déguisés, sont venus chercher des bonbons à sa porte le 20 septembre. Mme Pelletier espère ainsi attirer l’attention du ministre de la Santé et du premier ministre.

Les enfants peuvent circuler sur son terrain à deux mètres de distance. La citoyenne de Belœil donne les sacs de friandises par le biais d’une chute à bonbon de huit pieds. Elle a emballé les bonbons dans des sacs qui ont été mis en isolement. Les parents pourront donc désinfecter le sac et non chacun des bonbons.

« Les enfants pourront passer une soirée amusante sans penser à la COVID. Je reste à distance. Je n’ai pas besoin de porter de masque, l’enfant non plus. On a un contact. On peut revoir les sourires. […] J’aimerais que ça se rende au gouvernement de façon positive. Je sais que ce n’est pas tout le monde qui a le même terrain que moi, mais on peut y réfléchir. Est-ce qu’on peut partir de là? », dit-elle en espérant lancer une réflexion collective.

image