20 décembre 2019
Jeune guitariste classique de Mont-Saint-Hilaire
Une année exceptionnelle pour Etienne Fan Marcotte
Par: Olivier Dénommée
L’Hilairemontais Etienne Fan Marcotte n’a que 13 ans, mais c’est déjà un jeune prodige de la guitare classique. Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

L’Hilairemontais Etienne Fan Marcotte n’a que 13 ans, mais c’est déjà un jeune prodige de la guitare classique. Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

Peu de gens le savent, mais le jeune Etienne Fan Marcotte, un Hilairemontais de 13 ans, est non seulement un très bon joueur de hockey, mais il est aussi un jeune prodige de la guitare classique, instrument dont il joue depuis l’âge de 7 ans. L’année 2019 a été particulièrement généreuse pour le musicien, qui s’est démarqué dans le cadre de différents concours.

En 2019 seulement, Etienne s’est démarqué au Festival-Concours de musique de Sherbrooke (médaille d’or dans la catégorie Récital guitare classique et 1re place dans sa catégorie d’âge entre médaillés d’or), au Festival-Concours de musique classique de Sorel (2e place dans la catégorie Récital guitare classique 14 ans et moins), au Concours de musique de la Capitale (médaille d’or dans la catégorie Instrumental et chant de 9 à 21 ans et 2e place dans la catégorie Instrumental, chant et cordes entre médaillés d’or de 16 ans et moins), au Concours Inter-élèves de l’école de musique Vincent-d’Indy (1er prix et médaille d’or), et à la Compétition internationale de guitare classique de Montréal (2e place dans la section 17 ans et moins). Ces distinctions s’ajoutent à une liste déjà impressionnante de prix reçus ces quatre dernières années. « Malgré son âge, Etienne est dur à accoter à la guitare et a gagné en concours contre des jeunes plus vieux que lui », note avec fierté son père, François Marcotte.
Il faut dire que le talent d’Etienne s’est développé grâce à son professeur de guitare, Samuel Laroche-Pagé, qui l’amène toujours à se dépasser. Actuellement, le jeune guitariste est au 9e niveau (sur 11) du programme de l’Université Laval – ce qui est l’équivalent de pièces apprises par des étudiants au cégep – et cite parmi ses inspirations les guitaristes Jesse Cook, Tommy Emmanuel,Thierry Bégin-Lamontagne et Jérôme Ducharme.

Ascension fulgurante
De ses débuts à la guitare à 7 ans, Etienne Fan Marcotte se souvient d’une page tirée d’un cahier orange qui lui demandait de jouer la note sol à répétition. « Ce n’était pas très intéressant », reconnaît celui qui a toutefois très vite appris à jouer des morceaux beaucoup plus complexes – et surtout plus stimulants. Il existe d’ailleurs un enregistrement disponible sur la plateforme YouTube où on voit le jeune musicien jouer le Prelude #4 de Villa-Lobos avec une aisance désarmante alors qu’il n’a que 10 ans. D’autres vidéos plus récentes confirment l’évolution rapide de sa technique à la guitare.
Évolution qui est loin d’être terminée parce qu’Etienne continue de pratiquer sa technique pendant au moins une demi-heure par jour et se prépare à la prochaine série de concours de guitare en 2020, dont celui de la Guitar Foundation of America, un des plus prestigieux au monde. Et pourtant, Etienne, une véritable force tranquille, se fait encore très discret sur ce talent exceptionnel. Il s’avoue même beaucoup plus stressé à l’idée de faire une présentation orale devant sa classe que de jouer dans le cadre d’une compétition internationale. « C’est pas mal plus naturel pour moi de jouer de la guitare et je me sens à ma place en concours », explique-t-il.

Pas que du classique
Mais comme tout bon adolescent, Etienne Fan Marcotte s’intéresse à autre chose qu’à la guitare classique. Lors de l’entrevue, il a d’ailleurs interprété une version de « California Dreamin’ » et a admis avoir aussi de l’intérêt pour la guitare électrique. « Il y a 0 % de chance que je fasse carrière en classique », lance rapidement Etienne lorsqu’on lui pose la question. Mais il est encore trop tôt pour concrètement connaître les ambitions du jeune Hilairemontais, lui qui a commencé à l’automne son parcours secondaire à l’École internationale de McMasterville.
En 2020, Etienne Fan Marcotte a l’intention de mettre à profit son talent à la guitare pour faire le bien autour de lui : il offre volontiers ses services pour jouer à des activités communautaires, dans des résidences pour personnes âgées ou des garderies, par exemple. Le tout, bénévolement. « Il faut que ce talent serve à la société », confirme François Marcotte, invitant les organismes à contacter son fils à l’adresse etiennefanm@gmail.com.

image