26 mars 2021
Un supermarché s’installera dans le quartier Le Patriote
Par: Sarah-Eve Charland

Denis Parent Photothèque | L’Œil Régional ©

Le développement domiciliaire Le Patriote aura son supermarché, a confirmé le maire d’Otterburn Park, Denis Parent. Bien qu’il ne connaisse pas encore quelle bannière, il a eu la confirmation de la vente du terrain à un entrepreneur qui compte y construire une épicerie.

Publicité
Activer le son

« Je ne sais pas quelle sera la bannière, mais ça ne sera pas une petite épicerie. Quand on a rencontré le promoteur, on a été clairs. C’est une bonne nouvelle. Depuis que j’ai été élu, la question qu’on me pose le plus souvent, c’est : quand le projet Le Patriote va-t-il se réaliser? La deuxième est : est-ce qu’on va avoir un supermarché? », affirme M. Parent.

Le terrain a été vendu à une compagnie de construction qui représente une bannière commerciale. Selon la Ville, la compagnie ne souhaite pas faire d’annonce pour le moment. D’autres informations devraient être dévoilées au cours du mois d’avril.

Les travaux du projet de développement Le Patriote, anciennement appelé Quatre terres, ont été lancés en décembre 2020. Au terme du projet, on devrait y retrouver près de 900 unités de logement, autant sous forme de maisons unifamiliales ou jumelées que du multilogement.

Le Centre de services scolaire des Patriotes et la Ville d’Otterburn Park envisagent de construire la nouvelle école qui remplacera les deux pavillons Notre-Dame au sein du quartier. Cette avenue est présentement soumise à une consultation publique.

Opposition au changement de zonage

Les conseillers Jacques Portelance et Mario Borduas se sont opposés à l’adoption du second règlement permettant de modifier le zonage dans le quartier Le Patriote lors de la séance ordinaire du 15 mars. Le projet de règlement permet, entre autres, de réduire les marges latérales des bâtiments et d’augmenter le nombre de logements dans un immeuble.
M. Portelance a demandé le vote, jugeant que les nouvelles modifications vont à l’encontre des tendances en urbanisme qui visent à mieux s’harmoniser à l’environnement.

« Le règlement du 15 mars diminue les espaces de verdure privés et augmente le nombre d’unités des multifamiliales nécessitant encore plus d’espace asphalté pour le stationnement. Nous venons d’ouvrir la voie à une conception d’urbanisation des années 1970 où tout l’espace ne doit avoir qu’une fonction résidentielle de base : habitation et stationnement. De nombreux projets de ce style pullulent présentement dans de nombreuses villes, ne créant que de gigantesques îlots de chaleur. Nous serons bientôt loin « d’un milieu de vie naturel, champêtre et attrayant » tel que défini sur le site de notre Ville », affirme-t-il.

Le conseiller ne s’oppose pas au plan particulier d’urbanisme (PPU) qui encadre déjà la densification du quartier.
Le maire Denis Parent a aussi commenté le projet de règlement avant de voter en faveur de son adoption. « Ce n’est pas pour rien qu’il y a un engouement pour ce projet-là. Il répond à des besoins de citoyens. Mes citoyens ne sont pas juste ceux qui existent déjà, ce sont aussi ceux qui vont venir s’installer à Otterburn. C’est un projet global qui sera bien intéressant à la fin. Il y a d’autres choses qui s’en viennent à part le supermarché et l’école. »

Au moment de voter, Jacques Portelance et Mario Borduas ont voté contre l’adoption du règlement. Les trois autres conseillers et le maire ont voté en faveur du règlement.

image