17 mai 2016
Un projet TOD à McMasterville
Par: Denis Bélanger
La gare de McMasterville serait au cœur du quartier TOD.

La gare de McMasterville serait au cœur du quartier TOD.

Un projet résidentiel de type TOD (Transit Oriented Development), quartier aménagé pour favoriser les transports collectifs et actifs, pourrait éventuellement voir le jour à McMasterville sur les terrains de l’ancienne usine de la Canadian Industries Limited (CIL).

La Ville a récemment confié à Apur urbanistes-conseils, au coût de 90 000$, le mandat de réaliser la planification détaillée de la conception de l’aménagement de l’aire TOD près de la gare. La firme devra avoir complété ses travaux d’ici la fin de l’année.

La municipalité a bénéficié d’une subvention de 100 000$ de la Communauté métropolitaine de Montréal pour défrayer les coûts des travaux.

«Nous jugions intéressant d’avoir une aire TOD, souligne le maire de McMasterville, Gilles Plante. Nous serons évidemment bien contents lorsque l’ensemble résidentiel se concrétisera. Il ne reste plus vraiment d’autres places à développer et le dernier projet résidentiel remonte aux environs de 2008.»

Terrains vendus

La majeure partie des terrains de l’ancienne usine CIL appartiennent officiellement depuis septembre dernier à la compagnie à numéro 9201-0537 Québec inc, dont l’un des principaux administrateurs est Luc Poirier, le millionnaire  d’Occupation Double. Celui-ci est notamment derrière l’idée d’un projet privé de tunnel reliant Montréal à la Rive-Sud. Les autres administrateurs sont Min Ying Wu et Serge Gariépy. Ce dernier est aussi président et actionnaire de Constructions Jasmont, notamment derrière le projet résidentiel des Bourgs de la Capitale à Belœil.

Rappelons que les terrains appartenaient auparavant à Akzo Nobel, qui a dû procéder à leur décontamination. «Ça faisait deux ans que nous avions ces lots dans notre mire. Nous avons d’ailleurs racheté une compagnie qui avait une promesse d’achat sur le terrain, souligne Serge Gariépy. On parle ici d’un projet qui comprendrait 1200 [unités] habitations. Nous sommes encore au stade préliminaire.»

image