13 mars 2019
Un premier rôle au grand écran pour Maèva Tremblay
Par: Olivier Dénommée
Dans le drame québécois Dérive, Maèva Tremblay joue le rôle de Marine, un personnage très différent de ce qu’elle est dans la vraie vie. Vu sa détermination, on s’attend à ce que ça ne soit pas la dernière fois qu’on la voit sur nos écrans!
Photo Robert Gosselin | L’Œil Régional ©

Dans le drame québécois Dérive, Maèva Tremblay joue le rôle de Marine, un personnage très différent de ce qu’elle est dans la vraie vie. Vu sa détermination, on s’attend à ce que ça ne soit pas la dernière fois qu’on la voit sur nos écrans! Photo Robert Gosselin | L’Œil Régional ©

Depuis le 8 mars, le film Dérive, mettant notamment en vedette Mélissa Désormeaux-Poulin et Réal Bossé, est projeté dans quelques salles du Québec. Il est aussi possible d’y reconnaître un visage de la région puisque la jeune Maèva Tremblay fait partie de la distribution. Il s’agit d’un premier film pour la jeune actrice d’Otterburn Park.

« Dérive, c’est l’histoire de trois femmes qui vivent la mort du père de famille. Chacune vit son deuil d’une manière différente », explique Maèva Tremblay, qui joue la jeune Marine dans le film. « La plus jeune, mon personnage, aperçoit son père un peu partout. Sa sœur, Océane [interprétée par Éléonor Loiselle], cherche son père et tombe amoureuse d’un homme plus vieux. Et la mère [jouée par Mélissa Désormeaux-Poulin] vit avec les dettes qu’il a laissées. Ce n’est pas un film joyeux! », résume la jeune actrice, qui a dû jouer avec les fréquents changements d’humeur de son personnage, un grand défi pour celle qui n’a personnellement jamais connu de deuil.
Un premier rôle
Maèva avait déjà auditionné pour quelques publicités par le passé, mais c’était la toute première fois qu’elle tentait sa chance pour un film. Même si 300 autres filles ont été appelées à l’audition, la jeune Otterburnoise s’est démarquée et a été retenue dans le film de David Uloth et Chloé Cinq-Mars. Un choix que l’équipe ne semble pas avoir regretté. « On n’a entendu que du positif sur son travail : Maèva a été très professionnelle et à l’écoute durant le tournage », note sa mère, Audrey Gagnon.
De cette première expérience au grand écran, Maèva ne garde que du bon. « J’ai particulièrement aimé travailler avec Mélissa Désormeaux-Poulin, une comédienne que je suivais depuis longtemps. » La jeune comédienne de 14 ans est aussi devenue très proche d’Éléonor Loiselle, qui interprétait sa grande sœur, au point de se faire surnommer les « sœurs cosmiques » au fil du tournage qui s’est échelonné sur quelques mois.
Maèva Tremblay invite « les personnes qui aiment les émotions fortes dans un film » à aller voir Dérive au cinéma, présenté depuis le 8 mars. Pour le moment, le film n’est toutefois à l’affiche qu’à Montréal et au Méga-Plex Jacques-Cartier 14 de Longueuil.

Un rêve qui s’est réalisé
Depuis son plus jeune âge, Maèva rêve d’être une artiste. « À chaque anniversaire, mon souhait en soufflant les bougies était de faire un film. Ce rêve s’est finalement réalisé », raconte celle qui se sent comme un poisson dans l’eau devant une caméra. Elle compte saisir toutes les opportunités qui se présenteront à elle dans les prochaines années. « J’ai envie d’essayer différents rôles. Je pense que je serais aussi à l’aise dans un rôle plus léger! » Maèva Tremblay rêve aussi de travailler avec d’autres grands acteurs, dont Guylaine Tremblay, un modèle pour elle. « Elle est juste tellement bonne dans chacun des rôles qu’elle fait », commente la jeune artiste.
À seulement 14 ans, Maèva est convaincue de son désir de poursuivre une carrière dans le milieu du cinéma. « Pour y arriver, ça prendra de l’ambition et beaucoup de patience… Mais quand on a un rêve, peu importe les défis, il faut continuer pour arriver à le réaliser », considère-t-elle. Les auditions se poursuivent donc pour la jeune actrice, qu’il est possible de suivre sur Instagram via le compte @maevatremblayofficial.

image