29 avril 2015
Un nouveau comptoir alimentaire pour les Chevaliers de Colomb
Par: L'Oeil Régional
Belœil, McMasterville et Saint-Mathieu-de-Belœil ont signé une entente pour verser une subvention au comptoir alimentaire des Chevaliers de Colomb.

Belœil, McMasterville et Saint-Mathieu-de-Belœil ont signé une entente pour verser une subvention au comptoir alimentaire des Chevaliers de Colomb.

COMMUNAUTAIRE. Le comptoir alimentaire des Chevaliers de Colomb de Belœil occupe depuis le mois de février un local de l’église Sacré-Cœur, à McMasterville, et abandonne le nom de Fin à la Faim.

Autrefois installé au sous-sol du Centre culturel de Belœil, le comptoir alimentaire a dû être relocalisé pour des raisons de sécurité et de prévention incendie.

L’organisme a d’abord étudié la possibilité de s’implanter au nouveau centre communautaire Trinité-sur-Richelieu, mais a écarté l’idée étant donné les coûts de location élevés. Le prêtre André Nolin a plutôt proposé l’option d’occuper un local de l’église Sacré-Cœur, qui a été libéré avec la construction du nouveau centre communautaire.

Des démarches ont ainsi été entreprises auprès de la Fabrique de la paroisse Trinité-sur-Richelieu et la municipalité de McMasterville a procédé à des modifications réglementaires afin de permettre la venue de ce service dans le local de l’église.

Avec le nouveau local, l’organisme a décidé d’abandonner le nom Comité fin à la faim pour Comptoir alimentaire des Chevaliers de Colomb. Une nouvelle équipe se joint aussi au comptoir alimentaire.

«Je voulais du sang neuf pour donner un nouvel élan», a indiqué le grand chevalier, Claude Lebrun.

En collaboration avec le CLSC, une nutritionniste viendra appuyer le travail du comptoir alimentaire afin de remettre des denrées avec de meilleures valeurs nutritives.

Le comptoir alimentaire est ouvert tous les vendredis de midi à 15h et accueille en moyenne par semaine entre 30 et 40 familles.

Subvention

L’organisme dessert les résidents de Belœil, McMasterville et Saint-Mathieu-de-Belœil. Les maires de ces trois municipalités ont décidé de s’unir pour verser une subvention au comptoir alimentaire des Chevaliers de Colomb.

La mairesse de Belœil, Diane Lavoie, et les maires de McMasterville et de Saint-Mathieu-de-Belœil, Gilles Plante et Michel Aubin, ont signé une entente jeudi dernier. Les municipalités remettront chacune un montant proportionnel aux services offerts auprès de leur population respective.

image