26 mars 2020
Un message d’espoir à l’entrée de Beloeil et McMasterville
Par: Vincent Guilbault
« Ça va bien aller! » rappelle Pierre Laporte, de l’entreprise TranQuébec,sur son affiche électronique installée sur le boulevard Sir-Wilfrid-Laurier, à McMasterville.
Photo gracieuseté Patrick Magnan

« Ça va bien aller! » rappelle Pierre Laporte, de l’entreprise TranQuébec,sur son affiche électronique installée sur le boulevard Sir-Wilfrid-Laurier, à McMasterville. Photo gracieuseté Patrick Magnan

Les automobilistes ont surement tous vu l’énorme panneau électronique installé dans le stationnement des Marchés Pepin, à McMasterville. Le panneau diffuse en alternance des images d’un arc-en-ciel, des consignes pour lutter contre la propagation du virus ou encore une invitation à favoriser l’achat local.

Publicité
Activer le son

L’affiche est la propriété de l’entreprise TransQuébec Audiovisuel, une compagnie spécialisée dans l’événementiel de Saint-Mathieu-de-Beloeil, mais qui brasse des affaires à l’internationale.
Lorsque le monde s’est mis sur pause, les grands rassemblements ont été les premiers événements à être annulés. Au lieu de mettre son matériel dans des entrepôts en attendant les contrats, le fondateur de l’entreprise de Saint-Mathieu-de-Beloeil, Pierre Laporte, a cherché à se rendre utile. Surtout, il a voulu propager un message d’espoir pendant la pandémie.
« La guerre, nous allons la gagner, on s’entend. Mais quand? Il faut suivre les consignes », affirme M. Laporte.
« C’est ma façon de donner au suivant. Je veux passer un message d’espoir. Si on pense positif, on va plus facilement passer à travers la crise. »
M. Laporte a pris contact avec Bernard Pepin, propriétaire de l’épicerie, qui a accepté tout de suite d’accueillir le matériel de TransQuébec. M. Laporte fait rouler l’affiche à ses frais et, si ce n’était que de lui, elle resterait là pour un bon moment. Tant qu’il faudra pour donner de l’espoir, dit-il.

À McMasterville, on souligne que le panneau ne respecte pas la réglementation, mais que dans les circonstances, il était toléré.
M. Laporte reste positif concernant l’avenir de son entreprise, qui a été l’une des premières à ressentir l’annulation des grands événements. En affaires depuis 16 ans, il sait que son entreprise survivra. « J’ai quand même une compagnie solide, mais j’ai hâte que le Centre Bell ouvre les portes. » Notons que les services de l’entreprise ont été utilisés par de grandes organisations comme la Formule 1, les Raptors de Toronto, l’Orchestre symphonique de Montréal, Osheaga, Heavy Mtl et les Alouettes. Plus près d’ici, c’est aussi l’entreprise TransQuébec Audiovisuel qui avait animé l’église à Beloeil lors de Showfrette, Week-end en lumières, les 13 et 14 mars 2020.

image