5 mai 2015
Un homme recherché dans la rivière Richelieu
Par: L'Oeil Régional
Vers 19h30 lundi soir, les pompiers ont été dépêchés aux abords de la rivière Richelieu pour une embarcation qui aurait chaviré.

Vers 19h30 lundi soir, les pompiers ont été dépêchés aux abords de la rivière Richelieu pour une embarcation qui aurait chaviré.

Remy Nolet, 19 ans, est toujours porté disparu. Sa chaloupe aurait chaviré sur la rivière Richelieu à la hauteur du Bassin de Chambly. En raison du courant, tous les services d’urgence des municipalités riveraines sont toujours mobilisés pour examiner les berges.

Remy Nolet, 19 ans, est toujours porté disparu. Sa chaloupe aurait chaviré sur la rivière Richelieu à la hauteur du Bassin de Chambly. En raison du courant, tous les services d’urgence des municipalités riveraines sont toujours mobilisés pour examiner les berges.

 

Vers 19h30 lundi soir, les pompiers ont été dépêchés aux abords de la rivière Richelieu pour une embarcation qui aurait chaviré.

 

Une des plaisancières, une jeune femme âgée de 17 ans, qui se trouvait dans l’embarcation,  a réussi à nager jusqu’à la berge avec l’aide d’un témoin. Elle a été transportée à l’hôpital de Saint-Jean-sur-Richelieu en raison d’hypothermie, mais on ne craindrait plus pour sa vie.

 

Remy Nolet et la jeune femme rescapée effectuaient une ballade sur la rivière Richelieu après être allés manger une pizza possiblement chez Tre Colori à Chambly. L’embarcation a chaviré lorsqu’ils retournaient en direction de l’île Demers.

 

Le gilet du jeune homme recherché a été retrouvé sur la rivière Richelieu à la hauteur de Saint-Mathias. Selon le directeur du service de sécurité incendie de Chambly, Stéphane Dumberry, le corps de la victime serait probablement submergé.

 

Un hélicoptère et cinq flottes de la Sûreté du Québec sont toujours sur les lieux pour aider dans les recherches. Le périmètre couvert englobe l’ensemble du bassin de Chambly ainsi que les rives du Richelieu. Une des équipes se trouve près des écluses à Chambly. 

 

Des citoyens sont venus prêter main forte aux équipes de sauvetage.

À lire aussi:

 

«Rémy était habitué de naviguer» – Bobby Nolet

image