9 octobre 2015
Un coureur qui ne passe pas inaperçu
Par: Denis Bélanger
Un coureur qui ne passe pas inaperçu

Un coureur qui ne passe pas inaperçu

Plusieurs d’entre vous l’ont sûrement aperçu dernièrement à Beloeil. Quand la température le permet, il court torse nu aux abords du Richelieu. Cet athlète de 180 lb et 5’8 » se prête même dans des parcs à des séances de «shadow boxing». Cet homme suscitant la curiosité des gens du coin est l’adepte des arts martiaux mixtes Davis Dos Santos.

Plusieurs d’entre vous l’ont sûrement aperçu dernièrement à Beloeil. Quand la température le permet, il court torse nu aux abords du Richelieu. Cet athlète de 180 lb et 5’8 » se prête même dans des parcs à des séances de «shadow boxing». Cet homme suscitant la curiosité des gens du coin est l’adepte des arts martiaux mixtes Davis Dos Santos.

Détenteur d’une ceinture brune De La Riva en jiu-jitsu, Dos Santos est originaire du Brésil, patrie ayant produit plusieurs grands champions de la discipline des arts martiaux mixtes, dont le controversé Anderson Silva. «Au Brésil, à longueur d’année, on se sent comme si on est à la plage», répond dans un bon Français le combattant pour expliquer son habitude de courir à torse découvert. Ajoutons que sur sa terre natale, il gagnait sa vie entre autres grâce au «surf».

Arrivé au Canada il y a plus de huit ans après une rencontre charmante dans son pays, Davis Dos Santos enseigne depuis quelques semaines le jiu-jitsu au centre d’entraînement de Prostar MMA de Belœil. Il adore ce rôle lui permettant de partager des valeurs qui lui sont chères. «Ce n’est pas utile seulement pour se battre, ça sert à la vie. Cela implique les notions de discipline et de respect», renchérit Davis qui demeure dans la région depuis environ un an.

L’homme de 35 ans s’est entraîné pendant plusieurs années au centre Tristar de Montréal, repère de l’ancien champion de l’Ultimate Fighting Championship (UFC) Georges St-Pierre. Il s’est ensuite exercé au Sherbatov de Laval. Il a pris part à son premier combat professionnel au Canada le 28 mars pour Fight 4 Pride, duel qu’il a remporté. Il s’attend à disputer prochainement un autre combat pour cette organisation.

Intense

Selon Éric Bertrand, du Prostar MMA, Davis est très intense quand il donne ses leçons. «J’avais besoin d’un nouveau coach de jiu-jitsu. Davis s’entraînait ici et je lui ai donc demandé si ça l’intéressait, raconte Éric. Il amène une énergie au gym que je n’ai pas vu depuis Denis Khan, un gars du UFC qui donnait des cours ici. J’ai des projets de faire venir l’entraîneur de Davis ici pour des séminaires.»

 

image