12 avril 2017
Un centre d’amusement aquatique et un hôtel sur le bord de la 20
Par: Karine Guillet
La construction de la première phase de l'hôtel et du centre d'amusement représente un investissement de 35 M$, selon le promoteur José Lobato.

La construction de la première phase de l'hôtel et du centre d'amusement représente un investissement de 35 M$, selon le promoteur José Lobato.

ÉCONOMIE. Le complexe récréotouristique Faubourg du Richelieu s’apprête à démarrer une nouvelle phase de son projet. Le promoteur José Lobato a confirmé la construction prochaine d’un hôtel et d’un centre d’amusement aquatique intérieur.

Le nouveau centre d’amusement aquatique devrait comprendre des pistes pour le surf intérieur, des glissades d’eau, des jeux pour enfant, une rivière intérieure et une piscine à vagues. La mezzanine du parc aquatique accueillera une cour alimentaire.

Le centre d’amusement devrait couvrir une superficie de 4000 m2. M. Lobato souhaite que le centre récréatif ouvre ses portes en septembre 2018.

Le promoteur soutient avoir reçu des demandes pour installer des activités de surf intérieur sur le lot récréotouristique des Faubourgs du Richelieu. De fil en aiguille, l’idée d’un parc aquatique intérieur a pris forme. «Ça nous trottait dans la tête depuis longtemps. On a fait faire une étude de marché pour l’hôtel. C’est un ajout qui est devenu très intéressant», explique le promoteur.

Moteur touristique

La mairesse de Beloeil, Diane Lavoie, est très heureuse de l’arrivée d’un tel projet, surtout dans une ville centrée sur la famille comme Belœil. Elle précise toutefois que la Ville n’a pas encore vu les plans du projet.

«On cherchait quelque chose qui retiendrait [les visiteurs] pendant plus d’une journée. C’est gagnant sur toute la ligne. Ça va bénéficier à la région au complet, croit celle qui siège aussi sur le comité touristique de la Vallée-du-Richelieu. Avec tout le trafic et les travaux à Montréal, nous devenons assez intéressants comme lieu de destination pour des vacances.»

Le site du Faubourgs du Richelieu avait d’abord été identifié par la Ville de Belœil pour accueillir son centre aquatique. L’emplacement avait été critiqué par les citoyens et le projet de piscine a été relocalisée sur le boulevard Yvon-L’Heureux. La mairesse précise toutefois que les deux offres de service sont différentes.

«Le Centre aquatique de Belœil, c’est une piscine municipale dans laquelle il y aura des corridors pour la compétition et de la préparation athlétique, ajoute le promoteur.  Il y a une balance pour l’amusement et les personnes plus âgées. Nous, c’est vraiment un centre d’amusement familial que l’on fait.»

Hôtel

Un hôtel quatre étoiles de la Chaîne C Hôtels devrait également être érigé en deux phases de 100 chambres chacune. La construction de la première phase devrait s’amorcer en juillet.

«On ne pensait pas qu’on réaliserait le départ de l’hôtel si rapidement. On dit toujours qu’on meuble autour et que l’hôtel arrive par la suite, mais l’hôtel a vu tellement de potentiel que c’est fait.»

La Chaine C compte présentement six hôtels, notamment en Beauce, en Abitibi et aux abords du lac Champlain.

L’hôtel comptera également des salles de congrès pour accueillir des réunions d’affaires. Afin de séparer les deux vocations, l’hôtel et le centre aquatique auront chacune leur entrée distincte, même si les deux bâtiments seront liés.

Développements

Le projet du Faubourg du Richelieu compte déjà une marina de 99 places, ouverte depuis un an déjà. Une station-service en construction devrait également être complétée à la fin du mois.

Du côté résidentiel, le complexe devrait également accueillir cinq bâtiments de copropriétés et des logements locatifs. Un premier immeuble à logements locatifs est en construction et devrait être terminé d’ici septembre.

image