21 février 2020
Champion de NHL 2020
Un as du hockey virtuel
Par: Denis Bélanger

Samuel Landry

Samuel Landry pose fièrement avec le chèque remis au vainqueur du tournoi. Photos gracieuseté

Le Belœillois Samuel Landry s’est fait une niche dans les compétitions du jeu vidéo officiel de la Ligue nationale de hockey (LNH). Jouant à ce jeu depuis l’âge de six ou sept ans, il a réalisé il y a quelques années qu’il avait un certain talent. Il a participé à de nombreux tournois et vient de remporter son premier titre en Floride au jeu NHL 2020. Son prochain objectif est de participer à la compétition officielle organisée par la LNH.

J’ai toujours été un joueur correct jusqu’à il y a deux ou trois ans. J’ai ensuite commencé à penser que j’étais fort, car je battais de bons joueurs. Je me suis ainsi mis à jouer compétitif », raconte le jeune homme de 18 ans qui a longtemps joué au hockey sur glace.

Sa recette pour connaître du succès est simple. Il se fait un devoir d’affronter les meilleurs. « Pour être bon à NHL, tu dois jouer beaucoup et être à jour. Je ne joue jamais contre un moins bon que moi. Je me mesure contre les meilleurs et je m’ajuste », ajoute celui qui joue presque exclusivement à NHL.

Landry assure exercer sa passion de façon équilibrée, sans avoir développé une dépendance démesurée comme l’ont fait plusieurs joueurs de Fortnite. « Ce jeu-là est fait pour que tu sois accro. Pour ce qui de NHL, c’est un jeu que tu tannes de jouer après un certain temps. Je ne suis jamais empêché de dormir pour ça. Si je joue longtemps à un certain moment, je dois alors prendre un break. »

Plusieurs tournois
Samuel Landry a joué à plusieurs compétitions organisées par des équipes de la LNH. Il a pris part notamment à celles des Capitals de Washington et du Canadien de Montréal, notamment.
Dernièrement, il a réussi à se qualifier au tournoi du Lightning de Tampa Bay, le Bolts CHEL Challenge. Environ 200 joueurs se sont affrontés en ligne pour décrocher l’une des quatre places disponibles en finale. Chaque joueur devait prendre comme équipe le Lightning.

« Tous les bons joueurs sont sur Twitter et les tournois sont annoncés sur cette plateforme, explique le joueur. Pendant les qualifications, j’ai joué environ neuf parties et j’en ai perdu seulement qu’une. »
Landry a pu s’envoler par la suite en Floride où il a remporté le titre et un chèque de 2500 $, en devise américaine, le 1er février dernier. En finale, il a battu Eki, un joueur finlandais classé deuxième au monde.

Une cagnotte de 100 000 $
Samuel Landry veut se qualifier à l’édition 2020 du championnat mondial officiel de la LNH où le gagnant décroche la somme de 100 000 $. L’an dernier, il était venu bien près de se qualifier. « Cette année, je dois absolument me qualifier. » Notons que son rival du tournoi de la Floride, Eki, avait remporté la première édition du championnat en 2018.

En 2019, les participants choisissaient leur équipe de rêve. Samuel a déjà commencé à bâtir sa formation. Ce mode de jeux permet d’avoir des légendes du hockey. Il compte notamment dans son équipe les retraités Mario Lemieux et Jaromir Jagr ainsi que le capitaine actuel des Capitals de Washington, Alexander Ovechkin.

image