4 août 2021
Lourd incendie à McMasterville
Un acte de civisme se transforme en amitié
Par: Denis Bélanger
L’incendie s’est déclaré vers 20 h vendredi dernier. Photo gracieuseté

Maxime Tessier et Benoit Jr Richer Bean. Photo gracieuseté

Le résident de McMasterville Benoit Jr Richer Bean doit une fière chandelle à son voisin Maxime Tessier. Si ce dernier n’avait pas frappé à la porte de M. Richer Bean pour l’avertir qu’un incendie se propageait dans le bâtiment de son logement, il aurait probablement croulé sous le toit qui s’est effondré quelques minutes plus tard.

Publicité
Activer le son

Le lourd incendie s’est déclaré dans une maison de la rue Lucien-Côté vers 20 h vendredi dernier. À ce moment, Maxime Tessier jouait à un jeu de société avec sa famille. Leur chien s’est mis à s’énerver et la conjointe de M. Tessier l’a donc sorti dehors. C’est à ce moment qu’elle a aperçu de la fumée et constaté qu’un incendie était en cours.

Maxime Tessier a réalisé que Benoit Jr Richer Bean était toujours dans son logement situé au sous-sol. « J’ai eu simplement l’instinct d’aller cogner fort à sa porte pour l’avertir qu’il y avait le feu », raconte M. Tessier.

M. Richer Bean est rapidement sorti, mais est retourné à l’intérieur pour aller chercher son chat. Son animal de compagnie a finalement rebroussé chemin pour revenir à l’intérieur du bâtiment en flammes. Le McMastervillois aurait voulu aller le chercher de nouveau, mais les voisins l’ont convaincu de laisser tomber. « Les pompiers l’ont dit, quelques minutes plus tard, le toit tombait. J’en dois une à Maxime, c’est clair que je vais l’inviter chez nous pour un verre », souligne M. Richer Bean.

Heureusement pour lui, son chat a finalement survécu aux flammes, comme deux autres félins.

Maxime Tessier et Benoit Jr Richer Bean ont ainsi développé une nouvelle amitié. Ils se sont fait photographier ensemble pour immortaliser ce moment. M. Tessier a tenu à expliquer la signification de son signe de main pointant deux doigts. « Le signe que je fais semble anodin, mais pour moi, il signifie que nous nous en sommes sortis ensemble; pour rien au monde je n’aurais accepté que tu restes là. Prends soin de toi, ce sera bientôt juste un mauvais souvenir. »

Cause toujours inconnue

L’incendie s’est déclaré dans une résidence et s’est vite propagé sur celle voisine. Une bonbonne de propane se trouvait à l’extérieur des deux édifices. Une situation qui a compliqué le travail des pompiers qui ont mis quelques heures à maîtriser l’incendie.

« Il fallait d’abord arroser à gros jets le réservoir pour le refroidir. Dans ce genre de situation, il y a toujours une crainte d’une rupture de la bonbonne. Le robinet de sécurité a fait sa job », explique Donald Lebrun, directeur adjoint aux opérations de la Régie intermunicipale de sécurité incendie de la Vallée-du-Richelieu (RISIVR).

Une cinquantaine de pompiers sont intervenus pour combattre l’incendie. La RISIVR a eu du renfort des pompiers de Chambly et de Sainte-Julie. Personne n’a été blessé. Deux résidences ont été lourdement endommagées et le parement d’une autre, celle de Maxime Tessier, a été abîmé. Deux petits cabanons ont également brûlé.

Le dossier a été confié à la Régie intermunicipale de police Richelieu–Saint- Laurent.

image