5 septembre 2019
Trois projets nés du budget participatif
Par: Sarah-Eve Charland

La mairesse de Saint-Antoine-sur-Richelieu, Chantal Denis, se réjouit de la participation des citoyens. Photothèque | L’Œil Régional ©

Le premier budget participatif de Saint-Antoine-sur-Richelieu s’est avéré un succès, selon la mairesse Chantal Denis. Trois projets, diversifiés et touchant tous les groupes d’âge, ont vu le jour.

Le premier a pris la forme de six bacs de jardinage et de deux plates-bandes surélevées au jardin communautaire de la municipalité. Une première phase en 2018 où neuf bacs avaient été installés avait suscité des réactions positives, incitant ainsi à poursuivre la démarche. Ces équipements mieux adaptés avaient pour objectif d’encourager les aînés et les personnes présentant des limitations physiques à pratiquer le jardinage. Les nouvelles installations permettront d’offrir des ateliers éducatifs aux élèves de l’école primaire.

Le deuxième projet se réalisera le 22 septembre sous la forme d’une Fête des récoltes où une dizaine de producteurs présenteront leurs produits au grand public.

Le dernier projet consistait à créer un sentiment d’appartenance au sein du club de soccer Saint-Antoine et de promouvoir les saines habitudes de vie. Le montant a servi notamment à changer le logo, à acheter des chandails, à acheter des auvents pour prévenir les coups de chaleur et à acheter des collations santé.

L’ensemble de ces projets s’est inscrit dans un budget de 10 000 $. Le conseil municipal reproduira ce processus cet automne pour le budget 2020. « C’est une très belle première expérience. On a réalisé ce qu’on voulait, soit de faire participer les gens et de les rassembler dans un projet. C’est vraiment un gros plus pour notre communauté. […] On a remis 10 000 $ parce que ça correspondait aux demandes, mais cela pourrait changer », affirme la mairesse Chantal Denis.

En tout, plusieurs projets citoyens ont été soumis au comité de pilotage. Après l’évaluation des critères, cinq ont passé à l’étape du vote populaire. Les trois plus populaires ont été retenus. La municipalité a aussi redirigé les deux projets non retenus vers d’autres sources de financement.

image