20 août 2015
Transport et soins aux aînés
Par: L'Oeil Régional
Transport et soins aux aînés

Transport et soins aux aînés

Le compte à rebours est commencé avant les élections fédérales. TC Media profite de l’occasion pour vous présenter les candidats qui se lancent dans la course pour la circonscription de Belœil-Chambly. Voici l’entrevue avec le vert Fodé Kerfalla Yansané.

Après s’être présenté comme indépendant aux dernières élections municipales à Chambly, Fodé Kerfalla Yansané se lance maintenant dans la course comme candidat pour la circonscription de Belœil-Chambly avec l’équipe du Parti vert.

Selon le candidat, ce saut en politique fédérale fait suite à son désir d’implanter une gestion saine au niveau du développement urbain, en plus de bonifier le service aux familles.

Il compte également faire des soins offerts aux aînés son cheval de bataille, qu’il mènera au cours de la campagne.

«On entend souvent parler de violence, d’isolement et de problèmes financiers que subissent les aînés. De la culture où je viens, plus les gens vieillissent, plus ils prennent de la valeur. Je voudrais m’inspirer de cette culture pour sensibiliser davantage les gens», explique le candidat d’origine guinéenne.

Il propose par exemple la possibilité d’exempter les personnes de 83 ans et plus de toutes formes de taxation. Il a pour objectif de s’assurer que les gens finissent leur vie convenablement.

«Ce serait criminel de ne rien faire pour les aînés. Ce serait même possible de créer une sorte de patrouille pour assurer des visites constantes pour briser l’isolement», ajoute celui qui vit au Québec depuis 20 ans à présent.

Le Chamblyen souhaite également multiplier les efforts concernant le transport. Le candidat vert reconnaît que le service de transport en commun est réputé dans la région, mais mentionne qu’il y a toujours place à amélioration.

M. Kerfalla suggère d’augmenter le nombre d’autobus afin de diminuer le temps d’attente, ainsi que de maximiser le confort. «Je voudrais diminuer l’écart de confort entre l’autobus et la voiture afin d’encourager un plus grand nombre d’usagers du transport en commun.»

 

Vaincre le cynisme

Si Fodé Kerfalla Yansané reconnaît que plusieurs gens sont cyniques envers la politique, il promet tout de même de demeurer authentique et de représenter les gens de la circonscription avec le plus d’ardeur possible.

«Je déchirerai mes vêtements s’il le faut pour faire entendre les gens de ma région. Je prendrai tous les moyens pour les faire entendre. S’il faut aller dans la rue, nous le ferons. Je suis prêt à donner aux gens ce qu’ils souhaitent sur la scène fédérale», lance-t-il.

Même s’il ne se présente pas pour l’un des trois grands partis, M. Yansané croit que le Parti vert obtiendra de bons scores aux prochaines élections. Selon lui, le parti offre une nouvelle voix aux débats que l’on connaît en politique canadienne.

«Au Parti vert, on propose une nouvelle voix, nous ne parlons pas le même langage politique des autres partis. On ne représente pas seulement les bien nantis, on est très près des gens. Ce serait un gâchis de ne pas l’être», croit le candidat.

Comme la campagne s’annonce longue et coûteuse, Fodé Kerfalla Yansané a bon espoir que les électeurs sauront agir en conséquence. Ce n’est pas l’argent qui importe selon lui, mais bien ce que le candidat a à proposer. «Tout ne se règle pas avec la tête. Il y a le cœur aussi qui est important», conclut-il.

image