1 septembre 2015
Transport du pétrole: Mont-Saint-Hilaire prendra position à l’automne
Par: L'Oeil Régional
Le projet de terminal pétrolier à Belledune, au Nouveau-Brunswick, implique le passage de wagons-citernes au cœur de Mont-Saint-Hillaire

Le projet de terminal pétrolier à Belledune, au Nouveau-Brunswick, implique le passage de wagons-citernes au cœur de Mont-Saint-Hillaire

TRANSPORTS. Mont-Saint-Hilaire devrait se positionner d’ici octobre sur le projet d’un terminal pétrolier à Belledune, au Nouveau-Brunswick, qui implique le passage de wagons-citernes provenant de l’Ouest canadien chaque jour au cœur de la ville.

La députée péquiste de Vachon, Martine Ouellet s’est arrêtée le 17 août à Mont-Saint-Hilaire pour rencontrer des citoyens et des élus de la région dont le maire Yves Corriveau, dans le cadre de sa tournée sur les dangers du transport de pétrole par train.  

La porte-parole de l’opposition officielle en matière de transports souhaite sensibiliser la population sur le projet de Belledune, mené par l’entreprise Chaleur Terminals. Le futur terminal accueillerait des wagons-citernes de pétrole albertain pour ensuite l’exporter par bateau vers les marchés internationaux.

«S’il voit le jour, 240 wagons-citernes, soit quelque 170 000 barils de pétrole, traverseraient chaque jour des municipalités telles que Longueuil, Mont-Saint-Hilaire, Saint-Hyacinthe, Drummondville, Lévis, Rivière-du-Loup, Rimouski, Mont-Joli et Amqui, ce qui ne serait pas sans apporter un risque d’accident important», affirme Mme Ouellet.

Rencontre avec le CN

Avant de prendre position, la Ville va rencontrer prochainement le CN, indique le maire Corriveau. Selon lui, il semble y avoir des contradictions entre les explications de Mme Ouelette et les détails donnés par le CN.

«On va rencontrer le CN. On va poser des questions et on va voir ce qui en est. Pour l’instant, on a écouté la députée. […] On va prendre position, c’est certain. C’est le but de sa demande.»  

À la suite de la rencontre avec Mme Oullette, Otterburn Park a adopté lors de la dernière séance du conseil municipal une résolution en faveur d’un frein à l’expansion du transport de matières dangereuses par train, dont le pétrole.

Viaduc du CN  

La rencontre avec le CN sera aussi l’occasion pour Mont-Saint-Hilaire d’aborder d’autres sujets dont le viaduc ferroviaire à l’entrée de la ville, à proximité du pont Jordi-Bonet. La Ville souhaite repeindre ce viaduc du Canadien National pour 2016, dans le cadre de son 50e anniversaire.

image