25 janvier 2016
Tournoi bantam: une bannière pour une formation de Belœil
Par: Denis Bélanger
Les Tigres de Belœil posent fièrement avec la bannière de champions.

Les Tigres de Belœil posent fièrement avec la bannière de champions.

Tournoi bantam: une bannière pour une formation de Belœil

Tournoi bantam: une bannière pour une formation de Belœil

De l’avis des organisateurs, la 34e édition du Tournoi provincial bantam de Belœil a été un franc succès. La cerise sur le gâteau aura certainement été la victoire des Tigres de Belœil en finale du A.

L’an dernier, aucune équipe de Belœil n’avait remporté une bannière de champions. Les Tigres ont mis fin à cette disette dimanche à l’aréna André-Saint-Laurent en l’emportant 4 à 0 contre les Seigneurs de De Mortagne.  Il s’agissait de la deuxième finale consécutive mettant en vedette une formation belœilloise. «Il y avait de l’ambiance et beaucoup de monde dans l’aréna», souligne le président du tournoi, Stéphane Daigneault.   

En finale du C, les Tigres de Belœil ont baissé pavillon par la marque de 4 à 3 contre les Jaguars de Candiac. Ces derniers comptaient dans leur personnel d’entraineurs Francis Bouillon, ancien défenseur du Tricolore et président d’honneur du Tournoi bantam cette année.

Dans le CC, les Foreurs de Val-D’Or ont enlevé les grands honneurs aux dépens des Étoiles du Saint-Laurent. Dans le BB, les Olympiques de Hull ont vaincu les Étoiles du Saint-Laurent pour repartir avec la bannière. «Une équipe locale et deux équipes de l’extérieur qui gagnent, c’est bon pour nous. La bonne réputation du tournoi circule», ajoute M. Daigneault.

Roy Donovan des Olympiques de Hull (BB) a été nommé joueur par excellence du Tournoi.

Bilan positif

M. Daigneault, qui en était à sa deuxième année dans la chaise de président, dresse un bilan positif. «Nous avons eu de très bons commentaires. Le tournoi se distingue pour l’accueil des joueurs et des parents. Nous avons vécu de beaux moments. C’est un travail d’équipe qui fait de ce tournoi un succès d’année en année.»

Stéphane Daigneault prendra une petite pause avant de commencer dès mars à plancher sur la planification de la 35e édition.

image