3 juin 2015
Souvenirs de course
Par: Denis Bélanger
Souvenirs de course

Souvenirs de course

Souvenirs de course

Souvenirs de course

Souvenirs de course

Souvenirs de course

Souvenirs de course

Souvenirs de course

Souvenirs de course

Souvenirs de course

Souvenirs de course

Souvenirs de course

Le cirque de la Formule 1 débarque à Montréal cette semaine dans le cadre du Grand Prix du Canada qui sera disputé dimanche sur le circuit Gilles-Villeneuve. L’Œil Régional a demandé à cinq personnalités du sport automobile de la région de partager leurs souvenirs de cette réputée course.

Michel Barrette, amateur de course

«J’ai eu la chance de suivre Jacques Villeneuve partout, en Formule Atlantique, en Indy, ainsi qu’en Formule 1. J’ai voyagé partout à travers le monde. Mais aujourd’hui, je ne sais même pas qui mène, ni capable de vous nommer cinq noms de pilote. Les belles années sont derrière nous. Mais dimanche, je vais partir à 6h du matin de Chicoutimi pour arriver à temps pour regarder le Grand Prix. Je dois regarder la course, parce qu’elle est à Montréal. C’est un peu comme le hockey. Quand le Canadien joue en séries, je vais regarder leurs séries. Mais quand ils sont éliminés, je ne regarde plus le hockey.»

Valérie Chiasson, coureuse Coupe Nissan Micra

 «Ça fait 15 ans que je suis le Grand Prix du Canada et Gilles Villeneuve est mon idole. L’an dernier, j’ai couru sur le circuit pour la première fois dans la série CTCC. Fouler l’un des plus grands circuits de course automobile au monde a été pour moi une expérience extraordinaire que j’ai grandement appréciée. Courir sur le circuit en voiture n’est vraiment pas la même chose que de le faire à pied, à la course ou en vélo. Je courrai de nouveau sur le circuit durant le week-end du Grand Prix cette année, mais dans la Coupe Nissan Micra.»

Bertrand Godin, pilote et chroniqueur automobile

 «Avec les différents médias électroniques, on a plus besoin d’être sur place pour suivre les résultats rapidement. Avant, il fallait être sur place. Mais je suis toujours la course ou je l’enregistre. Un de mes plus beaux souvenirs est survenu en 1978 lorsque Gilles Villeneuve a remporté le Grand Prix du Canada à Montréal. J’étais dans une maison mobile et le gars de 10 ans que j’étais souhaitait alors vivre des moments comme celui-ci. L’autre s’est produit en 1997, quand j’ai remporté la course en Formule Atlantique sur le circuit Gilles-Villeneuve. Quand on est venu me donner le drapeau à damier, j’ai revu dans ma tête ce moment de 1978.»

Patrick Laperle, coureur de stock car

 «Ça fait un bon moment que je n’ai pas assisté sur place au Grand Prix du Canada. Il faut dire que je suis un coureur de stock-car et pas de monoplace. La dernière course du circuit Gilles-Villeneuve à laquelle j’ai assisté remonte aux années 1990. Michael Schumacher était dans l’écurie Benetton. J’avais passé une belle journée. J’envisage peut-être d’aller faire un tour sur le circuit cette année.»

Didier Schraenen, pilote et commentateur sportif

 «Je suis le Grand Prix du Canada depuis 1977. Le premier que j’ai vu j’étais sur le circuit Mosport à Toronto. C’était la première course de Gilles Villeneuve. L’année d’après, en 1978, Gilles a remporté la course. À cette époque, mon ami Pierre Brunet courrait en série du Volant Québécois. Je demeure un grand amateur de Formule 1 et quand je peux, je me lève le dimanche matin pour écouter la course. Sinon, je l’enregistre. Pour ma part, ça fait maintenant 28 ans que je cours sur le circuit Gilles Villeneuve. Je détiens le plus grand nombre de podiums, mais je n’ai encore jamais gagné (pole position) sur le circuit Gilles-Villeneuve. Si je l’emporte en Formula Tour 1600, ce week-end, ce sera certainement un moment spécial pour moi.»

image