10 juillet 2019
Une première session pour le ministre et député de Borduas
Simon Jolin-Barrette fier de son bilan
Par: Vincent Guilbault
Simon Jolin-Barrette lors de son premier forum économique.
Photothèque | L’Œil Régional ©

Simon Jolin-Barrette lors de son premier forum économique. Photothèque | L’Œil Régional ©

Malgré ses nouvelles responsabilités, le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette, passe beaucoup de temps dans la circonscription la semaine, lorsqu’il n’est pas à Québec. « Le travail de député continue même si je suis ministre, et la priorité, c’est toujours la circonscription. »

La première session parlementaire du ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion n’a pas été de tout repos, lui qui a défendu les projets de loi 21 (Loi sur la laïcité) et 9 (intégration des immigrants), en plus de son travail comme leader parlementaire.
« Je suis fier du travail accompli, dit-il. Les Québécois et les Québécoises sont aussi fiers que le gouvernement respecte ses engagements, notamment concernant le projet de loi 21. La société québécoise a avancé avec le projet de loi. Des gens disaient que le Québec et le Canada, c’est laïc, alors que c’est faux, ce n’était dans aucune loi. Maintenant, c’est très clair. C’est une avancée significative. »
Le député souligne aussi que son gouvernement a déposé 16 projets dans sa première session depuis son élection, « du jamais vu » pour un nouveau gouvernement élu au Québec.

Dans la circonscription
Simon Jolin-Barrette est aussi très heureux de son travail dans la région, dont la conclusion de plusieurs dossiers de longue haleine, comme l’inauguration de la piscine de Belœil et la patinoire réfrigérée de McMasterville.
En mai dernier, M. Jolin-Barrette a tenu son premier forum économique de la région, une de ses promesses électorales. Ce forum visait à informer les participants des ressources économiques dans la circonscription et de mettre la table pour de prochaines rencontres. Un franc succès, souligne le député. « C’est une bonne base pour lancer les discussions et surtout identifier qu’elles étaient les ressources et mettre ensemble toutes les personnes [du milieu économique] pour permettre une synergie. »
Le député veut que tous les acteurs économiques travaillent ensemble de façon à assurer des investissements dans la région et une coordination au niveau des différentes municipalités, le Centre local d’emploi et la Chambre de commerce et d’industrie Vallée-du-Richelieu, dit-il. L’exercice devrait être reconduit cet automne.
En campagne électorale, M. Jolin-Barrette s’était aussi engagé à implanter des voies réservées sur la 116 et la 20 pour les autobus, les voitures électriques et le covoiturage, et améliorer la fluidité aussi sur l’autoroute 30. Il souhaitait également augmenter la fréquence du train de banlieue sur la ligne Saint-Hilaire. « Je travaille là-dessus en ce moment. L’idée, c’est d’avoir des voies réservées, notamment pour les autobus, surtout avec les travaux prévus sur le pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine [prévus à l’été 2020]. »
Le ministre est aussi sûr que tous les villages de la province auront accès à internet haute vitesse d’ici quatre ans, dont les municipalités rurales de la circonscription comme Saint-Antoine-sur-Richelieu.
Même s’il espère pouvoir profiter un peu de l’été pour passer du temps de qualité avec sa famille, le député de Borduas rappelle à la population que son bureau est toujours ouvert pour ceux qui ont des difficultés dans la circonscription.

image