16 novembre 2018
Réfection de l’aréna
Saint-Basile-le-Grand rejette les premières soumissions
Par: Denis Bélanger

La Ville de Saint-Basile-le-Grand doit retourner en appel d’offres pour la réfection des systèmes électromécaniques et de réfrigération de l’aréna Jean-Rougeau. Le conseil municipal a rejeté formellement lors de la séance ordinaire du 5 novembre les deux soumissions qu’elle a reçues.
La proposition des Industries Toromont Ltée (Cimco Réfrigération) d’Anjou s’élevant à un peu plus de 2 M$ était non conforme tandis que celle de 2,4 M$ du Groupe Mas de Ville Saint-Laurent dépassait les disponibilités budgétaires. La municipalité avait adopté en septembre dernier un règlement d’emprunt de 2,3 M$.
Le second appel d’offres a été lancé jeudi dernier et les intéressés ont jusqu’au 23 novembre pour soumissionner. Il est encore trop tôt à ce moment-ci pour la municipalité de déterminer si l’on modifiera à la hausse l’emprunt. «Nous attendrons le dépôt et l’analyse des soumissions suivant le prochain appel d’offres», explique la directrice du service des communications et des relations avec le citoyen, Stéphanie Plamondon.
Un système plus vert
Saint-Basile-le-Grand se débarrassera de la réfrigération au fréon pour la remplacer par un système privilégié en Amérique du Nord et jugé plus respectueux de l’environnement qui fonctionne au dioxyde de carbone. La Ville a eu une aide financière de 691 782$.
Il s’agit d’une subvention accordée par le gouvernement du Québec dans le cadre du Programme de soutien pour le remplacement ou la modification des systèmes de réfrigération fonctionnant aux gaz R-12 ou R-22: arénas et centres de curling, un investissement de 7,1 M$ en Montérégie permettant de répondre au Protocole de Montréal visant la réduction et l’élimination des substances appauvrissant la couche d’ozone d’ici 2020.
Les travaux, initialement prévus en 2018 au programme triennal des dépenses en immobilisations, ont été reportés à l’été  2019. Une décision prise pour limiter les impacts sur les utilisateurs de l’aréna et de ne pas compromettre la saison de hockey 2018-2019, car l’achalandage est moindre à la période estivale.
Hommage à un homme impliqué
L’édifice fut dédicacé officiellement le 4 décembre 1983, quelques mois après son décès, en hommage à Jean Rougeau qui, par son implication dans des activités sportives, a insisté sur la nécessité de discipline et de sécurité pour les jeunes dans la pratique de leur sport. Il a d’ailleurs assumé la présidence de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Jean Rougeau doit surtout sa renommée à sa carrière de lutteur professionnel qui a permis à la famille Rougeau d’inscrire son nom dans les annales du catch au Québec. Il a également été impliqué sur le plan politique, ayant été garde du corps de René Lévesque.
image