21 mai 2015
Sa mère l’a conduit vers le karaté
Par: Denis Bélanger
Mathieu Bissonnette (à droite en rouge) tenant sa médaille de bronze obtenue aux Jeux du Québec en combat individuel.

Mathieu Bissonnette (à droite en rouge) tenant sa médaille de bronze obtenue aux Jeux du Québec en combat individuel.

Le McMastervillois Mathieu Bissonnette doit une fière chandelle à sa mère qui lui a fait découvrir il y a dix ans sa passion, le karaté. Un élan qui lui aura permis de monter sur le podium aux Jeux du Québec.

Mathieu a commencé à pratiquer le karaté à l’âge de 4 ans à l’École de karaté Shito-Ryu à Sainte-Julie. Sa mère tenait à ce qu’il essaie une activité sportive. Enseignant elle-même le karaté, elle a alors proposé à son fiston de suivre ses traces.

Mathieu Bissonnette n’a certainement pas regretté son choix. Le karaté lui permet de s’amuser. Il adore les situations de combats et décrocher des ceintures. La saison de compétition est terminée pour lui, mais il a bien l’intention de continuer à s’entraîner durant la saison morte. «Je veux continuer à m’améliorer, Je voudrais encore travailler sur ma flexibilité. Il y a certaines positions qui sont importantes pour bien performer.»

Belle saison

Le jeune karatéka a connu beaucoup de succès cette année. «C’est la première année où je gagnais beaucoup de médailles», dit le détenteur de la ceinture brune.

Mathieu Bissonnette aura notamment remporté deux médailles aux derniers Jeux du Québec tenus en mars à Drummondville. Portant les couleurs de la délégation de la Rive-Sud, Mathieu a gagné le bronze en karaté à l’épreuve de combat des plus de 48 kg. Il a aussi remporté l’argent en équipe.

«C’est certain qu’il y a des compétitions plus relevées. Mais moi, je ne suis pas une personne pour qui c’est normal de remporter des médailles. J’ai bien apprécié ces podiums.»

image