23 novembre 2017
Réponse aux artistes qui se préoccupent du mont Saint-Hilaire
Par: L'Oeil Régional

En réaction à de l’article de Denis Bélanger paru dans L’Œil Régional, le 1er novembre.

Depuis des centaines d’années, des gens circulent sur le mont Saint-Hilaire et encore aujourd’hui, plusieurs randonneurs, familles, jeunes gens et personnes âgés profitent des bienfaits que leur apporte la marche en forêt, tout en ayant à cœur le respect et la considération que le mont Saint-Hilaire leur inspire. D’ailleurs, plusieurs recherches scientifiques démontrent clairement les bienfaits de la marche en nature, tant pour le corps que pour l’esprit, ce qui ajoute une valeur non négligeable à son accessibilité.
Le Centre de la nature, opéré par McGill fait depuis longtemps un travail remarquable pour la protection et la préservation des lieux, nous leur en somme grandement reconnaissants. La montagne est en bonne santé, les sentiers bien délimités et tous sont bienvenus, peuples autochtones, québécois et visiteurs peuvent venir s’y recueillir dans le respect et la bienveillance.
Voilà pourquoi je me permets de communiquer le message suivant aux artistes préoccupés par l’avenir de la montagne, je crois sincèrement que vous faites fausse route en suivant les propositions douteuses d’un berger qui semble s’abreuver d’arrogance et qui semble aussi souffrir d’une probable mégalomanie; n’est-ce pas lui qui avait suggéré, il y a quelques années un projet d’installation de lettres géantes sur la montagne, du style hollywoodien? Un genre de saccage, de pollution visuelle, de viol d’une montagne sacré.
Chers artistes, n’avez-vous pas plus noble cause à défendre?
Faut-il à ce point, être en manque de visibilité pour souhaiter priver des milliers de personnes d’une activité autant paisible que bénéfique?
Repensez-y un peu, est-ce vraiment le rôle d’artiste que vous souhaitez tenir? Militer pour construire des barrières et favoriser les interdictions! Pour l’instant, vous ne réussirez qu’à attiser la colère, il y a tellement de causes plus nobles qui nécessiteraient votre appui. Penses-y.
Que la sagesse et la paix vous accompagnent et vous guident.

Jean Giguère, Otterburn Park, au nom des milliers de marcheurs qui fréquentent le mont Saint-Hilaire.

image