6 octobre 2015
Règles assouplies pour la certification des résidences privées
Par: L'Oeil Régional

Il sera dorénavant plus facile pour les résidences privées pour personnes âgées d’obtenir leur certification, grâce aux nouveaux règlements mis en place par le gouvernement Couillard.

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a donc bien entendu les plaintes des 114 propriétaires de résidence privée, qui avaient renoncé à leur certification, invoquant des règles devenues trop rigides.  

Le ministre croit que le désistement de centaines d’autres pourrait survenir si rien n’est fait.

La future classification des résidences se décline ainsi:

Catégorie 1 : avec services de base;

Catégorie 2 : avec services de base et distribution de médicaments;

Catégorie 3 : avec services d’assistance personnelle et administration de médicaments;

Catégorie 4 : avec soins infirmiers.

Parmi les éléments assouplis, notons le rôle joué par des bénévoles pour surveiller les résidents et la formation requise pour le personnel de l’établissement et la vérification de ses antécédents judiciaires. Certains propriétaires ne pouvaient couvrir les frais de formation, ce qui les menaçait de fermeture.

Le Réseau québécois des OSBL d’habitation, qui offre 20 000 logements sociaux destinés aux aînés, s’est montré satisfait des changements proposés par le ministre Barrette.

Les résidences de moins de 50 résidents offrant des services de base destinés aux personnes autonomes sont tenues d’offrir les repas, des loisirs, de la surveillance et de l’aide à la vie domestique (entretien ménager).

Les résidences de 50 résidents et plus devront avoir un employé qualifié en secourisme et en réanimation cardiorespiratoire afin d’assurer la sécurité de l’établissement en tout temps. Quant aux résidences de 200 résidents et plus, ils devront avoir deux employés qualifiés sur place.

image