13 décembre 2016
Ratelle aura pour mission de compléter Roy
Par: L'Oeil Régional
Ratelle aura pour mission de compléter Roy

Ratelle aura pour mission de compléter Roy

Joey Ratelle ne s’attendait pas à aboutir à Chicoutimi. Maintenant qu’il y est, l’ancien capitaine des Voltigeurs entend se donner corps et âme pour guider sa nouvelle équipe vers la conquête de la Coupe du Président.

Installés au 11e rang du classement général, les Saguenéens ne correspondent pas à la définition d’un club aspirant aux grands honneurs. L’acquisition de Ratelle, jumelée à celles du Russe German Rubstov et des jumeaux Kevin et Kelly Klima, dont l’annonce sera faite plus tard selon plusieurs médias, transforme toutefois radicalement le visage de cette formation.

«Sur le coup, j’étais un peu sous le choc. Je m’attendais à être échangé, mais pas aussi vite. Maintenant que la poussière est retombée, je suis content. Avec les échanges qui s’en viennent, les Saguenéens sont en train de se monter une excellente équipe. Ils ne sont pas venus me chercher pour que je termine ma carrière sur une mauvaise note. Ils jouent le tout pour le tout», a lancé Ratelle, joint lundi alors qu’il préparait ses valises.

À Chicoutimi, Ratelle sera employé aux côtés de l’un des meilleurs joueurs du circuit en Nicolas Roy. Le centre de 19 ans, un espoir des Hurricanes de la Caroline, participe au camp d’Équipe Canada junior.

«J’ai hâte de jouer avec lui. On va bien se compléter. En général, je veux apporter mes forces, tant en offensive qu’en défensive. Je veux partager mon expérience de la ligue et mon leadership avec mes nouveaux coéquipiers», a expliqué l’ailier gauche de 20 ans.

Avant de prendre la route du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Ratelle a tenu à remercier les Voltigeurs. Le jeune homme disputait une cinquième saison au sein de l’organisation qui l’a repêché en deuxième ronde en 2012.

«Ils m’ont donné ma première chance dans la LHJMQ. Ce que je retiens de mon passage ici, ce sont les personnes que j’ai rencontrées et qui vont rester de bons amis. Le groupe de joueurs avec qui j’ai joué à 16 et 17 ans va rester gravé dans ma mémoire. Drummondville, c’est devenu mon deuxième chez nous. Je n’oublierai jamais mon séjour avec les Voltigeurs», a-t-il affirmé.

Totalisant 253 matchs en carrière dans l’uniforme des Rouges, Ratelle se sera hissé au 13e rang dans l’histoire de la concession. Il aura également porté le «C» pendant une saison et demie, durant un épisode mouvementé tant derrière le banc qu’au deuxième étage.

«Les dernières années ont été plus difficiles, mais ça fait partie du hockey. Les Voltigeurs sont une équipe en plein développement. Je leur souhaite d’avoir du succès dans les prochaines années», a conclu Ratelle, qui n’aura savouré qu’un seul triomphe en séries éliminatoires pendant son stage à Drummondville, au printemps 2014, contre les Tigres.

Un joueur précieux aux yeux de Jean

Du côté des Saguenéens, Yanick Jean se frotte les mains de satisfaction à la suite de cette transaction. L’entraîneur-chef et directeur général des Bleus estime que Joey Ratelle apportera une bonne dose de caractère à son équipe et qu’il sera le complément idéal aux côtés du capitaine Nicolas Roy.

«Nicolas jouait avec de jeunes joueurs et on voulait lui donner un vétéran capable de bien le compléter. De la manière dont il joue, Joey cadre exactement dans nos besoins. C’est un franc-tireur, mais c’est d’abord et avant tout un athlète de caractère. Il joue la vraie game : il s’implique physiquement, il ne triche pas et il est très difficile à affronter. Les joueurs de cette trempe sont précieux», a énuméré celui qui a souvent vu le numéro 11 faire mal à ses équipes, tant à Victoriaville qu’à Chicoutimi.

Pour le moment, et comme seule la transaction de Ratelle est officielle, Jean refuse toutefois de parler des Saguenéens comme d’un club aspirant aux grands honneurs.

«On essaie toujours d’améliorer notre équipe. La priorité pour nous, c’était Ratelle. Il nous reste encore des choses à faire avant de pouvoir parler de cette façon.»

image