11 avril 2017
Prendre un café chez le fleuriste
Par: Denis Bélanger
Kim Brodeur, Andrée Ann Blanchard et Jocelyne Deslandes.

Kim Brodeur, Andrée Ann Blanchard et Jocelyne Deslandes.

Située sur le boulevard Sir-Wilfrid-Laurier à Beloeil, la Boutique Florale ajoute une corde à son arc en aménageant un espace café.   Le service est géré par l’ancienne propriétaire du SociéThé et Café.

Les propriétaires du commerce ont récemment effectué les travaux de rénovations et d’aménagements, qui sont évalués à 5000$ selon la demande de permis effectuée à la Ville de Beloeil. Pour faire de l’espace, la Boutique Florale a liquidé plusieurs produits.

«Nous allons garder plantes, coupes, vases fleurs, etc. Bref, tout ce qui se vend bien», explique Kim Brodeur de Saint-Marc-sur-Richelieu, propriétaire de la boutique avec sa mère Jocelyne Deslandes.

Mme Brodeur planchait sur l’idée d’un espace café depuis un certain moment. «L’industrie du cadeau ne monte pas en flèche; il faut savoir se réinventer, ajoute-t-elle. Nos périodes les plus achalandées demeurent la Saint-Valentin et la fête des mères.»

L’opportunité s’est enfin présentée lorsqu’Andrée Ann Blanchard a fermé SociéThé et Café. Elle l’avait ouvert en 2015 et tenait sur place des jeux de société pour le plaisir de ses clients. Le commerce était situé à proximité de la Boutique Florale.

«C’est un choix personnel que j’ai fait en mesurant bien les bénéfices, les coûts et la charge de travail, affirme Mme Blanchard. Nous allons quand même garder la même atmosphère conviviale. D’ailleurs, ce n’est pas parce que j’ai fermé le café qu’il n’y a pas un besoin, au contraire. Les gens étaient déçus quand j’ai fermé.»

Kim Brodeur allait souvent donner des plantes, quelles ne pouvaient plus vendre, à Andrée Ann Blanchard. «Avant, nous faisions nos petites affaires dans notre local respectif. Maintenant, nous allons faire nos petites affaires dans le même local, dit Mme Brodeur.  Ce qui est bien, c’est que mes périodes creuses coïncidents avec ses périodes plus achalandées, et vice-versa.»

image