26 avril 2016
Pornographie juvénile: l’accusé toujours détenu
Par: Denis Bélanger
Mathieu Gemme, un résidant de Mont-Saint-Hilaire de 30 ans a été arrêté par la Sûreté du Québec, le 21 avril dernier, en lien avec de la pornographie juvénile.

Mathieu Gemme, un résidant de Mont-Saint-Hilaire de 30 ans a été arrêté par la Sûreté du Québec, le 21 avril dernier, en lien avec de la pornographie juvénile.

Mathieu Gemme, ce résident de Mont-Saint-Hilaire arrêté la semaine dernière en lien avec de la pornographie juvénile, restera détenu au moins jusqu’à mercredi, 27 avril, où il reviendra devant le tribunal pour son enquête de remise en liberté.

L’homme âgé de 30 ans s’est présenté lundi après-midi au palais de justice pour l’enquête sous cautionnement.  Malgré plusieurs discussions, les avocats ont préféré demander au juge de reporter l’affaire jusqu’à mercredi compte tenu de la «complexité du dossier».  De plus, les procureurs étaient en attente de certaines informations.

L’accusé a été arrêté le 21 avril par la Sûreté du Québec. M. Gemme fait face notamment à des accusations de  possession, distribution et production de pornographie juvénile. Il est aussi accusé de possession, production et trafic de stupéfiants. Les différents faits reprochés à l’individu se seraient produits entre le 1er janvier 2015 et le 21 avril 2016.  

La directrice surprise

Selon des informations obtenues par TC Média, l’homme de 30 ans est locataire dans un immeuble situé sur la rue Sainte-Thérèse à Mont-Saint-Hilaire. Son logement se trouve tout près de la garderie De la Montagne magique. Cette garderie accueille 80 enfants âgés de zéro à cinq ans depuis 2013.

La nouvelle a surpris et ébranlé la directrice de l’établissement Nathalie Lajoie. «On ne pouvait savoir quand on a construit la garderie, a-t-elle lancé à L’Œil Régional. Nous allons rappeler nos règles de sécurité en vigueur. Nous sommes avec Valérie Caron de la SQ. Si jamais il y en a qui ont des questions, ils peuvent se rallier à elle.» 

Mme Lajoie ajoute que la garderie dispose de très bonnes mesures de sécurité. «On est doublement sécurisé (avec deux portes qui sont barrées). Je suis contente d’être dans un milieu sécurisé et aussi heureuse de savoir que, ce qu’on a comme mesures, on ne pouvait pas plus. Nous en faisons déjà plus que d’autres. Je peux même sortir les antécédents judiciaires de mon comité de parents (procédure faite aussi pour les employés). Personne ne peut entrer ici sans code.»

 

La gestionnaire fait aussi remarquer que la garderie n’a pas de voisin immédiat, étant située au bout de la rue dans un rond-point et sur un terrain surélevé, ce qui lui permet de voir toute personne arriver.  

 

Ordinateur saisi

L’arrestation a été réalisée par l’Équipe d’enquêtes sur l’exploitation sexuelle des enfants sur internet (ESEI) de la SQ.  Les policiers ont réalisé une perquisition au domicile du suspect et du matériel informatique a été saisi.  

L’ESEI regroupe des enquêteurs de la SQ et de la Gendarmerie royale du Canada. Cette équipe fait partie du Service des projets d’enquêtes spécialisées de la Direction des enquêtes criminelles. Depuis la mise en place de la stratégie provinciale de la SQ  en matière de lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants en 2012, près de 350 arrestations ont été réalisées. Plusieurs dizaines de victimes ont été identifiées grâce à cette initiative.

image