29 avril 2016
Pornographie juvénile: l’accusé septuagénaire libéré
Par: Denis Bélanger
Pornographie juvénile: l'accusé septuagénaire libéré

Pornographie juvénile: l'accusé septuagénaire libéré

Arrêté mercredi en lien avec des accusations de pornographie juvénile, Raymond Beaulieu a été libéré vendredi. Il reviendra au palais de justice de Saint-Hyacinthe le 27 juin pour la forme.

L’homme de 74 ans de Saint-Denis-sur-Richelieu aura plusieurs conditions à respecter. Son passeport devra être remis dans les 5 jours suivant sa libération et il ne pourra plus quitter la province. Il lui sera également interdit de posséder des armes ni   d’être abonné à un service internet. Plusieurs endroits lui seront également interdits d’accès, dont des endroits où peuvent se trouver des personnes de moins de 16 ans ainsi qu’un ordinateur donnant accès à internet.

L’accusé fait face à trois chefs d’accusation: possession de pornographie juvénile, avoir rendu accessible le matériel et avoir accédé à de la pornographie juvénile. Il a été arrêté par l’Équipe d’enquêtes sur l’exploitation sexuelle des enfants sur internet (ESEI) de la Sûreté du Québec. Les policiers ont réalisé une perquisition au domicile du suspect et du matériel informatique a été saisi pour analyse.

M. Beaulieu est le deuxième individu de la région à être arrêté pour de la pornographie juvénile en moins d’une semaine. Le 21 avril, Mathieu Gemme, un homme de 30 ans de Mont-Saint-Hilaire a été arrêté notamment pour possession, distribution et production de pornographie juvénile.

L’ESEI regroupe des enquêteurs de la Sûreté du Québec et de la Gendarmerie royale du Canada. Cette équipe fait partie du Service des projets d’enquêtes spécialisées de la Direction des enquêtes criminelles. Depuis la mise en place de la stratégie provinciale de la Sûreté du Québec en matière de lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants en 2012, près de 350 arrestations ont été réalisées. Grâce à cela, plusieurs dizaines de victimes ont été identifiées.

Toute information sur cet homme et ses agissements peut être communiquée à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264. Le public est invité à signaler toute situation d’exploitation sexuelle des jeunes sur internet à l’adresse suivante : cyberaide.ca.

image