21 mars 2019
Plusieurs soumissions pour un contrat lié au développement du centre-ville
Par: Denis Bélanger

Le promoteur Odacité a procédé en janvier à la démolition des maisons qu’il avait acquises sur Saint-Georges. Photothèque | L’Œil Régional ©

Cinq entreprises ont soumissionné pour l’obtention du contrat de service professionnel en ingénierie pour l’élaboration des plans et devis ainsi que pour la surveillance des travaux d’infrastructures urbaines et d’enfouissements de fils aériens des rues Saint-Georges et du Centre-Civique. Ces travaux s’inscriront dans le développement du centre-ville et de la réalisation du projet immobilier sur Saint-Georges qui s’articule autour du déménagement dans le secteur du IGA.

Les soumissionnaires sont Groupe Conseil Genipur, Shellex Infrastructures, Avizo Experts-Conseils, FNX-Innov et GBI Experts-Conseils. Les noms des soumissionnaires ont été obtenus à la suite d’une demande d’accès à l’information. Lancé le 14 février, l’appel d’offres s’est terminé le 13 mars.

Les montants des prix sont actuellement scellés dans une enveloppe pendant l’analyse des soumissions.
Si tout va bien, les travaux de construction de la rue du Centre-Civique, du stationnement de l’Office municipal d’habitation et de la piste cyclable de l’intersection de la 116 et Saint-Georges pourraient commencer à la mi-octobre. Avant ça, il faudra notamment procéder au relevé de terrain, effectuer une étude géotechnique et environnementale et demander un Certificat d’autorisation au gouvernement du Québec. La Municipalité entrevoit aussi la possibilité de tenir deux rencontres d’informations avec les citoyens. Ces rencontres sont conditionnelles à l’acceptation du règlement d’emprunt qui devra être adopté pour financer les travaux.

Il y aura aussi des travaux préparatoires en 2019 pour la rue Saint-Georges pour le côté du commerce, dont une étude de débit sanitaire ainsi qu’une étude géotechnique et environnementale. Les travaux sur cette rue devraient être lancés en mai 2020. L’enfouissement des fils s’effectuerait seulement en 2021.

La Commission interpellée
La Commission municipale du Québec (CMQ) se penchera sur la conformité de deux projets de règlements reliés au projet particulier d’urbanisme du centre-ville, soit ceux sur le zonage et les Projets particuliers de construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble (PPCMOI). La CMQ se prête à cet exercice, car au moins cinq citoyens en ont fait la demande, comme le stipulent les règles de fonctionnement du processus. La Commission dispose de 60 jours pour donner son avis et s’il y a lieu les modifications à apporter par la Ville de Mont-Saint-Hilaire. Notons que les citoyens avaient jusqu’au 1er mars pour envoyer leur demande.

D’ici à ce que tous les règlements relatifs au PPU soient officiellement approuvés, le promoteur du projet de développement de Saint-Georges peut procéder à des opérations cadastrales en vertu du Règlement de lotissement comme du remembrement ou de la subdivision de lot.

image