12 décembre 2019
Plusieurs appuis au projet du nouveau complexe sportif
Par: Denis Bélanger

L’hiver, les joueurs de soccer de la Vallée-du-Richelieu doivent notamment se développer au centre intérieur de Saint-Hyacinthe. Photothèque | L’Œil Régional ©

La région a besoin d’un centre sportif intérieur, de l’avis de plusieurs citoyens qui sont venus présenter devant les élus de Mont-Saint-Hilaire un plaidoyer favorable au projet régional de plusieurs millions que souhaite réaliser le Collège Saint-Hilaire.

Le président du conseil d’administration du Club de soccer de la Vallée-du-Richelieu (CSVR), Nicolas Gamache, a soulevé les problématiques reliées à l’absence d’un terrain de soccer intérieur à proximité. Le CSVR, qui compte 600 membres provenant de Mont-Saint-Hilaire, a déjà donné son appui officiel au projet il y a quelques semaines.

« Nous manquons d’espace et utilisons le maximum de gymnase qu’on peut. Un terrain de soccer intérieur éviterait aux familles de devoir se déplacer plus loin. L’hiver, on se déplace à Saint-Hyacinthe, à Varennes ou encore à Saint-Jean-sur-Richelieu. Ce n’est pas tout le monde qui peut se déplacer. C’est vraiment important pour le développement », a énuméré M. Gamache lors de la séance ordinaire du conseil municipal de Mont-Saint-Hilaire du 2 décembre.

Le jeune jouer de soccer Édouard Faubert, un étudiant du Collège, a tenu de son côté à expliquer qu’il a dû s’expatrier pour continuer son développement. « Quand j’étais jeune, je jouais avec mes très bons amis. À un moment donné, il manquait d’installations, d’autres ne pouvaient pas suivre et j’ai dû ainsi me séparer de mes amis. Je joue à Brossard.[…] Des jeunes comme moi qui ont besoin de s’entraîner deux ou trois par semaine perdent beaucoup de temps à aller aux autres endroits. Moi, c’est 40 minutes pour y aller et autant pour revenir. S’il y avait un centre ici, je pourrais consacrer beaucoup plus d’heures pour mes travaux scolaires ou autre chose. »

La mère du jeune joueur, Mélanie Levasseur, a même amorcé une pétition en ligne qui a recueilli jusqu’à maintenant plus de 2000 signatures. « En 30 heures seulement, la pétition a récolté plus de 1000 signatures, dont beaucoup de Mont-Saint-Hilaire. J’ai été émue de voir les appuis de beaucoup de personnes âgées qui souhaitent voir leurs petits-enfants continuer à faire du sport. »

La propriétaire de la Maison de la course, Josée Prévost, a pour sa part insisté sur les avantages d’avoir une piste de course intérieure qui pourrait faire partie du projet du complexe sportif. « Ça permettrait aux gens l’hiver de pratiquer le sport en sécurité sans glace et verglas. Il n’y a aucun anneau intérieur sur la Rive-Sud. Moi je suis obligée d’aller à McGill pour m’entraîner. »

Cinq villes encore en réflexion
Le Collège Saint-Hilaire veut mettre 2 M$ dans le projet et souhaite avoir d’autres partenaires, dont les municipalités. Le maire de Mont-Saint-Hilaire, Yves Corriveau, a confirmé que le conseil municipal analyserait le dossier. « Dès janvier, le directeur général va amener le dossier devant les élus et nous prendrons une décision. » Rappelons que depuis le début de son mandat, M. Corriveau a toujours milité en faveur d’infrastructures sportives, estimant que la facture était devenue trop onéreuse pour une seule municipalité. Beloeil, McMasterville, Otterburn Park et Saint-Jean-Baptiste ont aussi accepté de poursuivre la réflexion sur une participation éventuelle à cette initiative.

image