9 juin 2015
Plus de 200 vaches périssent dans les flammes
Par: L'Oeil Régional
L'étable est une perte totale

L'étable est une perte totale

Un violent incendie a complètement détruit l'étable de la ferme laitière Gaudette et fils, situé à Saint-Denis-sur-Richelieu, dans la nuit de lundi.

Un violent incendie a complètement détruit l'étable de la ferme laitière Gaudette et fils, situé à Saint-Denis-sur-Richelieu, dans la nuit de lundi.

Plus de 200 bêtes ont trouvé la mort dans un violent incendie à la ferme laitière Gaudette et fils, située à Saint-Denis-sur-Richelieu.

Plus de 200 bêtes ont trouvé la mort dans un violent incendie à la ferme laitière Gaudette et fils, située à Saint-Denis-sur-Richelieu.

INCENDIE. Un violent incendie a complètement ravagé l’étable de la ferme laitière Gaudette, située sur le 4e rang des Grands-Bois à Saint-Denis-sur-Richelieu, dans la nuit de lundi à mardi.

L’installation comptait 235 bêtes dont environ une quinzaine de vaches auraient pris la fuite dans les champs autour. Le reste du troupeau a trouvé la mort dans les flammes.

Au moment de mettre sous presse, le chef pompier du service incendie de Saint-Denis-sur-Richelieu, Robert Phaneuf, indiquait que les vaches laitières errantes n’avaient pas été retracées, mais une équipe vétérinaire avait été appelée sur les lieux pour s’occuper des bêtes qui seront retrouvées.

Toutefois, selon la mairesse de Saint-Denis-sur-Richelieu, Ginette Thibault, aucune des bêtes n’a finalement survécu au drame. «Alors, est-ce qu’elles ont été retrouvées, est-ce qu’elles étaient trop blessées et que peut-être qu’on a dû les euthanasier? Moi, la confirmation que j’ai, c’est qu’au moment où on se parle il y a vraiment zéro bête qui a survécu», affirme-t-elle.

Les dommages sont évalués autour d’un million de dollar. La ferme laitière de la famille Gaudette venait d’être récemment modernisée. «C’était haut de gamme», indique le chef pompier, Robert Phaneuf.

L’étable de 100 pieds de façade et de 335 pieds de profondeur était notamment équipée d’un système de traite robotisé.

L’entreprise familiale avait commencé le projet de modernisation des installations il y a trois ans pour terminer les travaux il y a à peine un an, raconte M. Phaneuf.

Mme Thibault estime que c’était la plus grosse ferme laitière de la municipalité. «C’est une tragédie. C’est une grosse, grosse perte. Je pense que l’ensemble de Saint-Denis est sous le choc, est en deuil un peu de ce qui est arrivé cette nuit (lundi)», déclare la mairesse qui évaluera dans les prochains jours de quelle façon la municipalité pourra apporter son aide à la ferme laitière.

À la recherche de la cause

L’enquête a débuté mardi matin pour établir la cause du sinistre. L’hypothèse d’un incendie criminel a été écartée.

L’appel au service incendie de Saint-Denis-sur-Richelieu a été fait vers 22h, lundi.

«À notre arrivée sur les lieux, le bâtiment incendié était un embrasement généralisé avec effondrement dans une certaine partie», explique M. Phaneuf. L’étable a été le seul bâtiment touché par les flammes.

Aidés de leurs collègues de trois municipalités voisines (Saint-Ours, Saint-Barnabé-sud et Saint-Jude), les pompiers de Saint-Denis-sur-Richelieu ont maîtrisé les flammes vers 3h30. Des pompiers étaient encore sur place mardi matin pour contrôler les foyers d’incendie. Environ une quarantaine de pompiers ont combattu le brasier.  

image