20 mars 2018
Plus de 14 M$ pour rénover nos écoles
Par: Karine Guillet

L'école Polybel fait partie des écoles qui bénéficieront de rénovations durant l'été. photo: archives

La Commission scolaire des Patriotes (CSP) recevra 14,2 M$ pour rénover ses écoles, selon ce qu’a annoncé le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec.

Le ministre Sébastien Proulx avait annoncé un montant de 740 M$ en début d’année pour remettre à niveau les écoles publiques de la province, soit «le plus grand investissement annuel réalisé à ce jour pour ce type de travaux», selon le ministère. La Commission scolaire des Patriotes recevra toutefois un peu moins d’argent pour rénover ses bâtiments cette année, alors qu’elle avait reçu une enveloppe record de 17 M$ en 2017. En 2016, le ministère lui avait accordé 7,8 M$ pour rénovations et 11,5 M$ en 2014.

À elle seule, la CSP reçoit environ 15 % du budget de 93,6 M$ octroyé aux ensembles des écoles de la Montérégie. Elle est parmi les commissions scolaires de la région qui recevront les plus importantes enveloppes, avec celle de Saint-Hyacinthe (18 M$).

Du côté anglophone, seulement sept projets de rénovation seront menés à bien dans les 23 écoles et 5 centres pour adultes de la Commission scolaire Riverside, cet été, pour un total de 2,8 M$.

En tout, cette somme devrait permettre de mener à bien 96 projets au sein de ses 67 écoles et centres de formation.

Secondaire
À Belœil, ces montants devraient permettre de rajeunir l’école secondaire Polybel. La CSP profitera de l’été pour effectuer des travaux de réfection de cheminée, des murs extérieurs, de la fenestration du bloc B et de salles de bain dans le bloc sportif. La CSP procédera également au remplacement de deux cages d’escaliers.

En 2016, l’école secondaire était considérée, selon les documents officiels du ministère, comme «en très mauvais état», avec un indice de vétusté de 38 %. Depuis les dernières années, la CSP a cependant investi de grandes sommes pour notamment convertir la piscine en gymnase (1,8 M$), passer à la géothermie (1,5 M$) et assurer la réfection de la salle mécanique (250 000 $).

De l’autre côté du Richelieu, la CSP effectuera également des travaux de remplacement des entrées électriques, de drainage et d’imperméabilisation ainsi que de remplacement de toiture à l’école polyvalente Ozias-Leduc, à Mont-Saint-Hilaire. La commission scolaire y avait refait les toilettes l’an dernier, pour 300 000 $.

Primaire

La CSP poursuivra également des travaux à l’école de l’Amitié, à Saint-Jean-Baptiste, qui présentait aussi un niveau de vétusté dit «en très mauvais état». L’école subira aussi un bon nombre de travaux de rénovation. En plus d’une réfection de la toiture, de la fenestration et de l’enveloppe du bâtiment, les travaux consisteront également à remettre aux normes des cages d’escaliers et à remplacer le système d’interphone.
La CSP y a déjà investi 600 000 $, notamment pour la toiture, les murs et le débarcadère d’autobus. L’été dernier, elle y avait refait les blocs sanitaires, le bassin de rétention d’eau et le dispositif anti-refoulement.

Les travaux se poursuivront également à l’école Jacques-Rocheleau de Saint-Basile-le-Grand. La CSP entreprendra la deuxième phase de travaux de réfection de façades et de murs extérieurs.

La commission scolaire prévoit également plusieurs travaux à l’école Saint-Mathieu, dont la réfection des murs extérieurs, des trottoirs, de paliers, de perrons et d’escaliers, ainsi que du parement principal.

 

Autres travaux

  • Notre-Dame 1, Otterburn Park
    Remplacement du système d’interphones et débarcadère arrière pour autobus
  • Au-Fil-de-l’Eau, Édifice Hertel, Mont-Saint-Hilaire
    Réfection de la toilette des filles
  • École de la Chanterelle, Saint-Basile-le-Grand
    remplacement des portes extérieures et remplacement des entrées électriques École Saint-Charles,
  • Saint-Charles-sur-Richelieu
    Accessibilité universelle
  • École Saint-Denis, Saint-Denis-sur-Richelieu
    Remplacement de la toiture sur la vieille partie
image