25 avril 2016
Plainte pour maltraitance animale: le propriétaire se défend
Par: L'Oeil Régional
Le propriétaire Éric Couture assure que ses chiens n'ont jamais été maltraités.

Le propriétaire Éric Couture assure que ses chiens n'ont jamais été maltraités.

Le motel d’Éric Couture à Mont-Saint-Hilaire a été visé par une plainte déposée au Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) en raison de ses chiens logés dans une remorque. Le propriétaire se défend de maltraiter ses chiots.

Éric Couture veut remettre les pendules à l’heure. Selon lui, la plainte logée mardi dernier au MAPAQ est non fondée. L’inspectrice du Ministère, qui a pu pénétrer à l’intérieur de la remorque, a confirmé que les chiens sont en bonne santé, mentionne M. Couture. Le MAPAQ devrait rendre son rapport ce mardi.

Sous le couvert de l’anonymat à TVA Nouvelles, la plaignante disait être convaincue de se trouver devant un cas de négligence et que le propriétaire faisait de l’élevage de chiots. Elle se questionnait à savoir si les chiots étaient nourris, avaient de l’eau et si l’endroit était chauffé et ventilé.

Éric Couture rejette ces allégations. «Je ne fais pas d’élevage, dit-il en entrevue à L’Œil Régional. Ils ne sont pas dans une remorque. Ils ont dans une maison isolée, chauffage central, air climatisé. Les chiens n’ont jamais été maltraités d’aucune manière.» Les chiens sont nourris, soutient aussi M. Couture.

Importés de Cuba

Éric Couture détient 13 chiens sur sa propriété. À partir de 15 chiens, le MAPAQ exige l’obtention d’un permis de la part du propriétaire ou du gardien.

La plupart des chiots de M. Couture sont de race Pinscher. Ces chiens ont été importés de Cuba depuis la dernière année. «C’est une race que j’aime bien», témoigne le propriétaire du motel situé sur le chemin du Ciné-parc, près de l’autoroute 20. Il indique que ses chiots représentent pour lui un hobby.

Quand il a été contacté par le MAPAQ au sujet de la plainte, M. Couture était d’ailleurs à Cuba, où résident ses deux enfants.

«J’ai été trois jours sans manger. J’étais bouleversé. J’ai essayé de prendre l’avion pour revenir, mais il n’avait aucun vol de retour avant vendredi. Je suis arrivé vendredi soir», raconte M. Couture, qui assure que deux personnes ont pris soin de ses chiens lors de son absence.

Rappelons que le journal s’est rendu à deux reprises la semaine dernière au motel d’Éric Couture après que le MAPAQ ait émis son avis d’inspection. Nos journalistes avaient pu constater la présence de chiots à l’intérieur de la remorque.

Il convient que le lieu où résident ces chiens est encombré d’objets. Son plan d’action à l’heure actuelle est de faire le ménage de son terrain et de se conformer à la réglementation municipale, s’il y a lieu, quant au nombre de chiens qu’il peut avoir, indique M. Couture.  Il donnerait certains de ses chiens à des membres de sa famille.

À Mont-Saint-Hilaire, il est interdit de garder plus de deux chiens à la fois selon la réglementation municipale.

image