11 juillet 2018
Feu vert pour Telus
Otterburn Park se tourne vers la Cour fédérale
Par: Vincent Guilbault
Telus a obtenu l'autorisation d'installer une tour de télécommunication au 591, rue Mountainview, à Otterburn Park.
Montage: Gracieuseté

Telus a obtenu l'autorisation d'installer une tour de télécommunication au 591, rue Mountainview, à Otterburn Park. Montage: Gracieuseté

Le ministère canadien de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique a donné le feu vert pour l’implantation d’une tour de télécommunication. Dans une lettre envoyée à Otterburn Park le 3 juillet dernier, que la Ville a préféré ne pas dévoiler publiquement pour le moment, le Ministère a donné à Telus le feu vert à l’installation d’une tour au 591, rue Moutnainview, affirme le maire Denis Parent.

Le maire Parent a immédiatement confirmé que les élus s’opposaient toujours à la venue d’une tour sur son territoire. Les élus se sont d’ailleurs réunis lundi soir lors d’une rencontre extraordinaire du conseil municipal pour proposer d’acquérir le terrain visé auprès de l’Église communautaire Mountainview, propriétaire du terrain, avec qui Telus a signé un bail privé.
La Ville prévoyait bloquer l’installation d’une tour en imposant une réserve foncière sur le lot, ce qui aurait ralenti le processus d’installation d’une tour. Toutefois, comme cette façon de faire a été invalidée par la Cour suprême dans un dossier semblable opposant la Ville de Châteauguay à Telus, la Ville d’Otterburn Park a abandonné cette avenue.

Cour fédérale
Les élus mandateront donc leurs avocats pour s’adresser à la Cour fédérale afin d’empêcher un potentiel début des travaux et pour faire entendre leur opposition. Selon Alain Cousson, directeur général d’Otterburn Park, la Ville n’a pas toutes les réponses en mains pour permettre à Telus d’installer une tour. Selon lui, Telus n’a pas réussi à convaincre la Ville que les tours de télécommunications avoisinantes, avec quelques modifications, ne seraient pas suffisantes pour offrir le service de réseau cellulaire. «Nous avons besoin de compléments d’information, dit-il. Ce sont des infos qu’on demande depuis deux ou trois ans pour connaître l’état de la situation. On veut que Telus nous démontre que les autres tours ne suffisent pas. Et on dirait que [Telus fait] exprès de ne pas fournir l’info. Il y a peut-être anguille sous roche.» M. Cousson est convaincu qu’Otterburn Park a le droit de se faire entendre devant la Cour fédérale.
Le directeur général souligne ne pas avoir eu de nouvelles de Telus depuis la réception de la lettre et qu’il ignore les intentions prochaines de l’entreprise.
Les élus donneront plus de détails lundi prochain, le 16 juillet, lors de la séance publique du conseil municipal, au Centre communautaire de la Pointe-Valaine.

Réponse de Telus
Quelques heures après l’impression de notre journal papier, une représentante de Telus nous a fait parvenir cette réponse à nos questions:
«Nous avons reçu la réponse d’Innovation, Sciences et Développement économique du Canada vendredi dernier, et celle-ci confirme la nécessité d’ajouter une infrastructure de télécommunications pour bonifier la couverture et capacité sans fil dans le secteur. Telus travaille sur le projet d’Otterburn Park depuis plusieurs années. Nous collaborons toujours ouvertement avec les communautés et nos nouvelles infrastructures visent à maintenir la fiabilité, la vitesse et la sécurité du service. Il est crucial pour nous de pouvoir répondre adéquatement aux besoins de connectivité grandissants des communautés.»

image