23 janvier 2019
Ottawa donne 100 000 $ au Club de Moto-Neige Adidou
Par: Sarah-Eve Charland

Le président du Club Adidou Robert Roy pose avec le ministre Marc Garneau et le chauffeur de la surfaceuse Richard St-Aubin. Photo Robert Gosselin | L'Œil Régional ©

Le Club de Moto-Neige Adidou Rive Sud a reçu une subvention de 100 000 $ du gouvernement du Canada pour se procurer une nouvelle surfaceuse et ainsi continuer à entretenir les 170 kilomètres de sentiers en Montérégie.

La machine coûte près de 237 000 $. Le club, qui doit son financement exclusivement à ses cartes de membres, n’aurait pu acquérir la surfaceuse avant plusieurs années même si celle qu’il possède depuis 1999 est désuète. La surfaceuse permettra, entre autres, de diminuer le temps requis pour effectuer l’entretien des sentiers.

« Au début, le club se retrouvait dans sept municipalités et avait 45 km de sentiers. Maintenant, nous desservons 15 municipalités et 170 km de sentiers. […] Cette nouvelle machine apportera beaucoup d’amélioration dans nos opérations », affirme le président du Club, Robert Roy.

Le ministre des Transports Marc Garneau en a fait l’annonce au nom du ministre responsable du Développement économique du Canada, Navdeep Bains, le 15 janvier à Saint-Mathieu-de-Beloeil. Cette subvention a été attribuée par le biais du programme de développement économique du Québec en vertu de l’Initiative de tourisme hivernal. Cette enveloppe budgétaire a pour objectif d’accroitre les retombées issues du tourisme hors Québec dans les régions.

Selon M. Garneau, les motoneigistes jouent un rôle important dans l’industrie du tourisme au Québec. « La pratique de la motoneige compte de nombreux adeptes et est un moteur important de l’économie du Québec, assure-t-il. Il contribue à la pérennité des établissements touristiques et des commerces de proximité. Il nous fait voyager et découvrir la beauté de nos régions.

Le Club de Moto-Neige Adidou Rive Sud compte près de 700 membres. Il entretient des sentiers dans 15 municipalités, de Contrecœur à Saint-Basile-le-Grand en passant par Sainte-Julie. Selon la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec, ce club est le plus important réseau de sentiers de motoneiges au monde.

image