30 avril 2015
Odette Martin quitte le Parti des citoyens de Belœil
Par: L'Oeil Régional
La conseillère du district numéro 3 à Belœil, Odette Martin.

La conseillère du district numéro 3 à Belœil, Odette Martin.

POLITIQUE. Le Parti des citoyens de Belœil perd sa seule représentante au conseil municipal de Belœil. La conseillère du district numéro 3, Odette Martin, a quitté la formation politique pour siéger comme indépendante.

«Il y a bien des points où je n’étais pas d’accord avec l’équipe. Donc, c’est pour ça finalement que j’ai décidé de partir», a déclaré au journal Mme Martin qui dit avoir été en réflexion depuis six mois sur son avenir au sein du Parti des citoyens.

Cette décision survient peu de temps après la démission de son conjoint, John Cloutier, à titre de directeur du parti. Mme Martin avoue que le choix de son conjoint est venu jouer dans sa réflexion.

La conseillère municipale affirme être désaccord notamment avec la position du chef du parti, Rémi Landry, au sujet de la Coop culturelle du Vieux-Belœil. M. Landry s’est positionné plutôt en faveur d’évaluer la réfection du bâtiment où loge la Coop alors que le conseil penche pour sa démolition.

Mme Martin reproche aussi à M. Landry certaines de ses lettres d’opinion publiées dans nos pages. «Je n’étais pas toujours d’accord avec ses opinions parce que quand on parlait contre le conseil, je veux dire je fais partie du conseil, donc je trouvais que ce n’était pas nécessairement à propos.  […] Quand on parle contre le conseil, la mairesse ou une personne en particulier, ce n’est pas quelque chose que j’aime nécessairement.»

Sa vision sur la gestion municipale a changé, évoque aussi Mme Martin pour expliquer sa décision de quitter le parti. Elle soutient qu’il n’est pas simple de gérer une ville.

Mme Martin assure qu’elle continuera à servir ses concitoyens comme elle le fait présentement.

Le parti là pour rester

Pour sa part, M. Landry dit que Mme Martin a quitté en bon terme et la remercie de sa contribution au sein du parti depuis quatre ans. «Nous on respecte sa décision. C’est sûr qu’on aurait préféré la garder.»

Malgré cette perte, M. Landry affirme que le Parti des citoyens de Belœil est là pour rester et qu’il se prépare pour la prochaine campagne électorale. «Le fait d’avoir un parti d’opposition actuellement, il n’y a aucun doute dans mon esprit que ça dérange les gens qui sont en place. […] On continue aussi de recevoir des dons de nos membres qui laissent sous-entendre que le travail qu’on fait représente les intérêts de certaines gens. D’ici la prochaine campagne, on va intensifier nos communications de façon à recueillir plus de membres.»

Au sujet de ses lettres d’opinion, M. Landry affirme que les textes signés à titre de chef de parti sont endossés par le parti et qu’une copie était toujours envoyée à Mme Martin avant publication. À titre de parti d’opposition, il dit avoir apporté des commentaires et que cela a porté ses fruits dans certains dossiers.

image