17 septembre 2020
Mont-Saint-Hilaire souhaite subventionner les produits hygiéniques féminins
Par: Denis Bélanger

Les produits d’hygiène féminine réutilisables pourraient être subventionnés à Mont-Saint-Hilaire. Photothèque | L’Œil Régional ©

Mont-Saint-Hilaire pourrait imiter Belœil et mettre en place un programme de remboursements entre autres pour les produits hygiéniques féminins réutilisables. Un comité consultatif de la Ville recommande l’adoption immédiate de cette mesure, mais la majorité des élus préfèrent retarder sa mise en place pour discuter davantage des paramètres.

Publicité
Activer le son

Les membres du comité consultatif de l’environnement et du développement durable (CCEDD) de Mont-Saint-Hilaire ont pris connaissance des études récentes de l’Université de Dalhousie. Ces dernières révélaient que les Canadiennes utiliseraient, au cours de leur vie, entre 12 000 et 15 000 articles d’hygiène jetables. Ils ont également constaté que les produits pour l’incontinence sont également utilisés par un grand nombre d’adultes. Le CCEDD a ainsi suggéré que ce programme d’aide pour les produits hygiéniques féminins rembourse aussi les produits d’hygiène absorbants réutilisables. Notons que la Municipalité subventionne déjà les couches lavables pour enfants. « Leur fabrication (produits pour l’incontinence) entraîne des impacts environnementaux significatifs par l’utilisation de matières premières, d’énergie et d’eau. Une fois utilisés, ces articles aboutissent dans les sites d’enfouissement et parfois dans les cours d’eau », peut-on lire dans le compte rendu de la dernière réunion du comité.

Selon le conseiller Émile Grenon Gilbert, qui siège au comité, c’est une décision qui va de soi sur le plan écologique et économique. « Nous sommes rendus là socialement dans la transition écologique. Une personne de l’assainissement des eaux m’a confirmé que c’est une problématique pour plusieurs municipalités puisque ces produits bloquent les stations de pompage. […] C’est une vingtaine de villes qui ont ce type d’aide. »

La recommandation n’avançait toutefois pas de montant à accorder pour ce programme d’aide financière. Notons qu’à Belœil, qui a déposé son projet de règlement cet été, le programme de subvention consiste à rembourser 50 % de la facture de produits d’hygiène féminine réutilisables jusqu’à un maximum de 75 $ en dépenses.

Des points à éclaircir

La recommandation devra être discutée davantage, car aucun autre des conseillers municipaux présent à la séance ordinaire du 8 septembre n’a appuyé son adoption.

Le conseiller Louis Toner a expliqué qu’il y avait beaucoup d’enjeux à analyser avant de mettre en place une telle mesure. « Je ne sais même pas si la personne qui fabrique ces produits réside à Mont-Saint-Hilaire. Je sais d’autres sources que c’est quand même assez marginal. Ça demande un débat. Je ne suis pas contre, mais pas certain. »

Brigitte Minier a également indiqué qu’elle aussi avait besoin d’informations supplémentaires avant de se prononcer. Le maire de Mont-Saint-Hilaire, Yves Corriveau, s’est dit en faveur de ce programme d’aide.

image