21 février 2020
L’Œil sur le conseil
Mont-Saint-Hilaire en bref
Par: Denis Bélanger
Plusieurs annulations à Mont-Saint-Hilaire.

Plusieurs annulations à Mont-Saint-Hilaire.

Le conseil municipal de Mont-Saint-Hilaire se réunissait en séance ordinaire le 3 février. Voici quelques faits saillants.

Publicité
Activer le son

Une MRC plus verte
Les membres du conseil ont adopté une résolution pour demander officiellement à la MRC de la Vallée-du-Richelieu d’en faire plus sur le plan environnemental. La résolution dresse une liste d’épicerie exhaustive, dont un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 50 %, la création d’une politique zéro déchet et ainsi que la mise de côté d’un budget annuel de 100 000 $ au cours des cinq prochaines années pour amorcer ce virage vert. Ce geste est à la suite du report du versement de la quote-part de Mont-Saint-Hilaire à l’organisme le mois dernier. Le conseiller Émile Grenon Gilbert avait demandé le vote afin d’envoyer un message fort à la MRC qu’elle n’en faisait pas assez.

Le CAZA-16 poursuivra ses travaux
La Ville assure que le Comité sur l’avenir de la zone A-16 continuera ses travaux malgré la tenue en janvier dernier du procès du litige opposant les propriétaires des terrains vacants du secteur à la municipalité. Rappelons que ces derniers s’étaient tournés vers les tribunaux pour pouvoir développer au seuil de densité de 21 unités à l’hectare. Les travaux du CAZA-16 sont présentement en mode attente, mais c’est en raison de paramètre financiers. Le contrat du coordonnateur du comité, Hugo Mimée, est sur le point de dépasser les limites et la Municipalité se retrouvera en obligation d’aller en appel d’offres. Les discussions à cet effet se poursuivent pour prendre une décision sur la suite des choses.

Une reprise d’Autonomik?
Le directeur général Daniel-Éric St-Onge rapporte que la Ville évaluera la possibilité de pouvoir reprendre le service d’autopartage à la suite de la fin temporaire des activités d’Autonomik. Au moment où le projet est tombé, la Municipalité ne pouvait poursuivre l’initiative, car les véhicules étaient loués et devaient être retournés au concessionnaire.

Maisons lézardées
Tel qu’annoncé au dépôt du budget 2020, la Municipalité a confirmé sa participation au volet dédié aux propriétaires de maisons lézardées du Programme Rénovation Québec. Mont-Saint-Hilaire mettra 50 000 $ et un montant identique devrait provenir de la Société d’habitation du Québec. La Ville a décidé d’adhérer à ce programme alors que des fondations de maisons construites sur un sol argileux se sont fissurées à la suite d’une sécheresse excessive du sol.

Parité des noms
L’Hilaremontaise et ancienne candidate de Québec solidaire aux dernières élections provinciales, Annie Desharnais, a souligné aux élus qu’il y avait un déséquilibre dans les noms de rues et lieux publics. « On retrouve plus de nom d’hommes que de femmes », a-t-elle ajouté. Le maire Yves Corriveau a indiqué qu’il prenait note de la remarque.

Lutte contre les plantesenvahissantes
Mont-Saint-Hilaire a déposé une demande de financement au programme de lutte contre les plantes exotiques envahissantes de la Fondation de la faune du Québec. La Municipalité pourra par la suite effectuer une caractérisation précise des plantes envahissantes et ainsi établir des priorités d’action et des stratégies pour notamment limiter leur propagation.

image