1 février 2018
Mont-Saint-Hilaire en bref
Le panneau électronique en fonction
Par: Denis Bélanger

Le panneau électronique de Mont-Saint-Hilaire. Photo: Karine Guillet

Le panneau électronique à messages variables est maintenant en fonction à Mont-Saint-Hilaire.

 

Installé à l’angle du boulevard Sir-Wilfrid-Laurier, et à la place du panneau directionnel (vers l’hôtel de ville) sur le terre-plein central, le nouvel équipement a été fourni par l’entreprise Libertévision pour un peu de plus de 55 000 $.

 

700 $ dans le vent
La plainte déposée cet automne à la Commission municipale du Québec (CMQ) par le fondateur du parti Vision Citoyenne, Jean Pierre Bessette II, a coûté plus de 700 $ à la Ville. M. Bessette s’était tourné vers la CMQ afin de destituer Anne-Marie Piérard à titre de présidente d’élection, en raison de manquements et d’irrégularités notés lors de la tenue d’un registre pour deux règlements d’urbanisme. La Ville a versé à Bélanger Sauvé Avocats 711,41 $ pour préparer la rencontre. Le jour même de l’audience, Jean Pierre Bessette a laissé tomber son recours en raison allégué d’un manque de temps et d’avocats en droit municipal.

Une politique patrimoniale en vue
La Ville veut se doter d’une politique patrimoniale et vient de créer un comité à cet effet. Les citoyens Micheline Frenette, Jean-Marc Bernard, Alain Côté, Antoinette Leroux, Solange Messier et Jean-Charles Richer siègeront à cette table, de même que les conseillères Christine Imbeau et Brigitte Minier et le directeur du Service de l’aménagement du territoire et de l’environnement, Bernard Morel.

Changement de nom
Mont-Saint-Hilaire change le nom du Comité de démolition pour le rebaptiser Comité de préservation du patrimoine bâti. La modification a été faite à la demande de l’organisme Patrimoine hilairemontais. Rappelons que dans le cadre de la refonte du plan d’urbanisme durable, la municipalité a adopté en 2017 un règlement pour encadrer la démolition de bâtiments qualifiés patrimoniaux, instituant du coup la création du comité.

Piétons protégés
La sécurité de l’accès au parc de la rue Forest devrait être renforcée en 2018. Le Comité de circulation et sécurité recommande l’installation d’un dos d’âne ou une intersection surélevée, entre les rues du Havre et Mauriac. L’accès menant au parc n’est pas protégé par un arrêt. Cet aménagement devrait être installé lors de la réalisation de travaux de resurfaçage de la rue Forest.

image