29 juillet 2015
Marina du Richelieu toujours en attente de son permis
Par: L'Oeil Régional
Les 99 quais ont resté presque tout l'été sur un terrain vague sur la rue Richelieu.

Les 99 quais ont resté presque tout l'été sur un terrain vague sur la rue Richelieu.

BELOEIL. La nouvelle marina sur la rivière Richelieu, près de la rue de l’Industrie à Beloeil, ne peut mettre ses 99 quais à l’eau. La Marina du Richelieu est toujours en attente de son certificat d’autorisation du ministère de l’Environnement.

L’ouverture officielle de la marina, d’abord prévue pour ce printemps, est ainsi repoussée, mais les responsables espèrent pouvoir accueillir les premiers amateurs de nautisme cet été. La marina s’inscrit dans le vaste projet Faubourg du Richelieu du Groupe Lobato.  

Le bâtiment offrant un service de vente et d’entretien d’embarcations a toutefois ouvert dernièrement ses portes.

Demande

Les promoteurs ont déposé en mars leur demande de certificat auprès du Ministère. Ce dernier a ensuite émis, le 16 mars, un accusé de réception exigeant des responsables de la marina des documents supplémentaires tels que des échantillons de l’eau.  

«Il voulait avoir quatre échantillons de la rivière et des données bathymétries. Je leur ai donné 140 données bathymétries», indique un des responsables de la Marina du Richelieu, Michel Gagnon.  

La dernière analyse sur le fond marin a été envoyée en juillet. «Les documents ont été reçus en début de semaine (dernière). Ils (au Ministère) n’ont pas fini de regarder si tout était complet», a confirmé le responsable des communications au ministère de l’Environnement pour les régions de la Montérégie et de l’Estrie, Daniel Messier.

Exigences de la loi

Si le dossier de la Marina du Richelieu est complet, l’analyse peut prendre jusqu’à 75 jours avant l’émission d’un certificat d’autorisation, indique M. Messier.

M. Gagnon estime que le ministère va au pied de la lettre des exigences de la loi contrairement à ce qu’il s’est fait dans d’autres localités du Québec. «Quand on est 99 quais et moins, c’est une formalité que d’émettre le permis. Ici, ils se sont attardés à cocher toutes les cases. La loi leur permet de faire ça, mais ce n’était pas absolument nécessaire de faire ça.»

La Marina du Richelieu a représenté un investissement de 2,5M$ pour le Groupe Lobato et ses partenaires opérateurs. La construction avait débuté l’hiver dernier.

 

image