20 mars 2019
Marc-Antoine Landry subira son procès dès le 25 mars
Par: Denis Bélanger
Marc-Antoine Landry. Photo gracieuseté

Marc-Antoine Landry. Photo gracieuseté

L'accident est survenu le 13 mai 2016 à Mont-Saint-Hilaire.

L'accident est survenu le 13 mai 2016 à Mont-Saint-Hilaire.

C’est lundi au palais de justice de Saint-Hyacinthe que commencera le procès de Marc-Antoine Landry de Belœil, ce jeune homme accusé de conduite dangereuse ayant causé la mort de sa copine Danyka Grabosky il y a près de trois ans, soit le 13 mai 2016 à Mont-Saint-Hilaire.

Le procès aura lieu devant un juge, au lieu d’un jury, et devrait s’étendre sur cinq jours. Les deux seuls verdicts possibles sont coupable ou non coupable. Pour avoir causé la mort de sa copine, Landy est passible d’une sentence maximale de 14 ans d’emprisonnement.
Un nombre total de 13 témoins a été assigné par la Couronne, qui sera représentée par Me Pierre Goulet. Ce dernier estime que la présente cause n’est pas complexe.
Basé au palais de justice de Sorel, Me Goulet a notamment travaillé l’été dernier sur le dossier d’Alexandre Gendron, cet individu qui avait été accusé du meurtre de sa femme, Cheryl Bau-Tremblay, alors enceinte de quelques mois. Assisté de Me Sandra Bilodeau, Me Pierre Goulet a réussi à obtenir un verdict de culpabilité du jury.
De son côté, l’accusé de 22 ans sera défendu par Me Marc-André Gauthier de l’aide juridique. L’Œil Régional a tenté d’obtenir un commentaire de la part de Me Gauthier, mais ce dernier n’a pas été en mesure de rappeler le journaliste au moment de mettre sous presse.

Collision fatale avec un autobus
Rappelons que Danyka Grabosky est décédée à la suite de l’accident ayant impliqué un autobus scolaire transportant des élèves du Collège Saint-Hilaire. La collision entre le véhicule lourd et la voiture transportant la jeune femme est survenue sur la 116, à la hauteur du chemin Authier, à la fin des classes.
L’autobus s’était retrouvé sur le côté. Six autres personnes avaient subi des blessures majeures et 19 avaient été transportées à l’hôpital pour des blessures mineures.
Marc-Antoine Landry n’a été toutefois arrêté qu’un an plus tard. La Régie intermunicipale de police Richelieu–Saint-Laurent avait échelonné l’enquête sur plusieurs mois. Les autorités avaient réalisé une reconstitution de scène aux fins de l’enquête, quelques mois plus tard.
L’accident avait incité notamment la Ville de Mont-Saint-Hilaire à demander des modifications de la part du ministère des Transports pour accroître la sécurité à l’intersection. Dès novembre 2016, Québec avait accepté de modifier la signalisation et de réduire la vitesse de 20 km/h sur une portion du boulevard Sir-Wilfrid-Laurier.

image