4 janvier 2019
Office de la protection du consommateur
Maison Éthier visée par une trentaine de plaintes
Par: Sarah-Eve Charland

Maison Éthier est ciblée par une trentaine de plaintes depuis deux mois. Photo Sarah-Eve Charland | L'Œil Régional ©

Une trentaine de plaintes concernant les services des boutiques Maison Éthier, dont la plupart touchent la livraison des meubles, ont été déposées auprès de l’Office de la protection du consommateur depuis que l’entreprise est placée sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies.

En deux ans, 84 plaintes, dont 35 depuis deux mois, ont ciblé l’entreprise qui a une succursale à Saint-Basile-le-Grand et à Saint-Jean-sur-Richelieu. Les plaintes visent le respect du contrat, les pratiques trompeuses ou déloyales et la qualité d’un bien ou d’un service. La plus grande partie des plaintes ont touché la livraison des biens.

C’est le cas d’une dame de la région qui a commandé un poêle et un réfrigérateur de marque Samsung en octobre. Elle a préféré taire son nom. Cette dernière a effectué un premier paiement de 1000 $ en guise de dépôt. Les meubles ne sont pas disponibles sur le plancher et ont dû être commandés. Plusieurs semaines plus tard, elle n’a toujours pas reçu ses électroménagers.

La consommatrice a voulu faire annuler son contrat, mais l’entreprise a refusé de la rembourser. Elle a réussi à obtenir une compensation grâce à des assurances qui couvraient sa carte de crédit.

« Je me suis fait arnaquer. Je comprends qu’ils doivent continuer à vendre. Ce qui est fâchant, c’est qu’ils connaissaient la situation. Ce qu’ils ont sur le plancher, c’est correct. Ce qu’ils doivent commander, c’est risqué », croit-elle.

La consommatrice affirme avoir déposé une plainte auprès de l’Office de la protection du consommateur. L’Office n’est pas en mesure d’affirmer le nombre de plaintes reçues pour ces mêmes motifs.

Continuer ses activités pour redresser la situation

Placé sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies, le commerçant poursuit ses activités en tentant de redresser leur situation financière. Selon l’Office, Maison Éthier doit continuer à respecter ses engagements à l’égard des consommateurs.

« Dans l’éventualité d’une fermeture définitive ou encore d’une faillite, Maison Éthier a déposé à l’Office un cautionnement de 60 000 $, somme qui pourrait servir à indemniser des consommateurs qui ont conclu un contrat prévoyant la livraison du bien plus de deux mois après la signature du contrat », affirme le responsable des relations avec les médias à l’Office, Charles Tanguay.

L’entreprise n’a pas répondu à nos questions avant de mettre sous presse. Selon le site Internet de Maison Éthier, l’entreprise compte honorer les commandes non livrées. Selon les termes de l’ordonnance initiale rendue par la Cour ainsi que selon les termes du contrat de vente, Maison Éthier affirme que les commandes ne peuvent pas être annulées et les dépôts ne peuvent pas être remboursés.

image