23 octobre 2019
Série de concerts à l’église Saint-Hilaire
L’Opus 3 de Joseph Casavant mis en valeur par Marie-France Veilleux
Par: Olivier Dénommée
L’organiste Marie-France Veilleux a organisé une série de concerts visant à mettre en valeur l’orgue de l’église Saint-Hilaire et des artistes classiques de la région.
Photo gracieuseté

L’organiste Marie-France Veilleux a organisé une série de concerts visant à mettre en valeur l’orgue de l’église Saint-Hilaire et des artistes classiques de la région. Photo gracieuseté

Le premier concert de la série, en duo avec Isaac Jobin, a lieu ce dimanche 27 octobre. Isaac Jobin a notamment obtenu un doctorat en violon interprétation à l’Université de Montréal. Photo gracieuseté

Le premier concert de la série, en duo avec Isaac Jobin, a lieu ce dimanche 27 octobre. Isaac Jobin a notamment obtenu un doctorat en violon interprétation à l’Université de Montréal. Photo gracieuseté

Résidente de Mont-Saint-Hilaire depuis quelques années, l’organiste professionnelle Marie-France Veilleux a eu l’idée de proposer une série de quatre concerts de musique classique autour de l’orgue de Mont-Saint-Hilaire, l’Opus 3 de Joseph Casavant datant de 1856. Le premier concert, le 27 octobre, permettra aussi d’entendre le violoniste Isaac Jobin.

En entrevue téléphonique, Marie-France Veilleux explique l’idée derrière ce projet. « Je suis résidente de Mont-Saint-Hilaire depuis 2013 et, quand j’ai appris que l’orgue à l’église était l’Opus 3, le plus ancien orgue encore en service au Québec, j’ai su qu’il fallait faire quelque chose! À travers quatre concerts, je souhaite faire connaître l’instrument, le démystifier et le mettre en valeur. » Ne souhaitant pas seulement se mettre de l’avant, Mme Veilleux a aussi fait appel à trois autres musiciens professionnels de la région. Le premier concert, ce dimanche 27 octobre, mettra à profit le talent d’Isaac Jobin.
Musique accessible
Consciente des préjugés auxquels fait face le monde de la musique classique, Mme Veilleux a choisi avec soin le répertoire qui sera présenté au public. « Avec Isaac Jobin, on jouera beaucoup d’airs connus au violon avec, notamment, “Ave Maria” et le fameux Aria de Bach. Il y aura aussi du Vivaldi », mentionne l’organiste.
Les autres concerts mettront de l’avant le talent de la chanteuse mezzo-soprano Chantal Lavigne le 24 novembre et du trompettiste Yves Lussier le 26 janvier 2020. Et, le 22 mars 2020, Marie-France Veilleux aura le dernier mot en solo. « Ce qu’on propose est accessible à la population et est très varié. C’est une façon pour nous de vulgariser le classique en compagnie d’interprètes hors pair! », promet l’organisatrice.

Précieux patrimoine
Pour l’organiste, le fait de jouer sur un instrument aussi bien préservé dans un « joyau historique » qu’est l’église Saint-Hilaire est non seulement prestigieux, mais aussi une belle preuve de l’importance qu’a accordée Mont-Saint-Hilaire à son patrimoine. Elle précise d’ailleurs que son projet a pu voir le jour grâce à des montants venant des Fonds culturels de la MRC de la Vallée-du-Richelieu, de la Ville de Mont-Saint-Hilaire et du ministère de la Culture et des Communications, ce qui lui permettra d’enregistrer de façon professionnelle les quatre concerts au programme. « J’aimerais beaucoup lancer un disque à l’issue de ces concerts », admet Marie-France Veilleux qui espère voir son souhait être réalisé dans la prochaine année.
De plus, si cette série de quatre concerts avait droit à une bonne réponse du public, la musicienne espère être en mesure de répéter l’expérience chaque année avec de nouveaux artistes talentueux issus de la région. « J’aurais déjà de la demande pour y participer! », lance Mme Veilleux.
L’invitation est donc lancée pour assister au premier concert de cette série, ce dimanche 27 octobre à 14 h. Celui-ci sera gratuit et une visite guidée de l’église sera également proposée avant et après la représentation. Quant aux autres concerts de la série, ils seront au coût de 10 $ par personne (gratuit pour les enfants de 17 ans et moins). L’église est située au 260, chemin des Patriotes Nord à Mont-Saint-Hilaire.

image