28 septembre 2017
Otterburn Park
L’Œil sur le conseil
Par: Vincent Guilbault

Le conseil municipal d’Otterburn Park se réunissait en séance publique le 18 septembre. Voici quelques faits saillants de la soirée.

Centre Marcel-Lacoste
Le Centre Libre Expression changera de nom. L’ancienne bibliothèque municipale portera le nom de Marcel Lacoste, l’ancien maire d’Otterburn Park (1982-1989). Décédé le 19 décembre dernier, M. Lacoste était d’ailleurs celui qui avait acheté l’ancienne station de service Théo Auclair pour la convertir en bibliothèque municipale.
Les élus ont décidé d’honorer la mémoire du politicien en soulignant son apport à la vie otterburnoise. M. Lacoste a été entraineur de hockey pendant dix ans et de baseball pendant huit ans, en plus d’être président de l’Association sportive et culturelle d’Otterburn Park. Comme maire, il a participé à l’installation de l’informatique à Otterburn Park, au regroupement des services de police et de pompiers, à la mise sur pied de la Municipalité régionale de comté (MRC) de La Vallée-du-Richelieu;
Le changement de nom sera soumis à la Commission de toponymie du Québec. Si le changement est accepté, un coût d’environ 3775 $ sera investi pour modifier l’enseigne actuelle du bâtiment.

Chalet plus modeste pour la piscine
Un nouvel appel d’offres sera lancé en novembre ou décembre sur le projet de piscine au parc Edmond-Auclair. Aucune entreprise n’a soumissionné sur le dernier appel d’offres d’environ 3 M$. Selon la mairesse Danielle Lavoie, aucun soumissionnaire ne pouvait construire en même temps une piscine et un chalet trop élaboré. Pour cette raison, la Ville retourne en appel d’offres en proposant un chalet plus modeste et une révision du projet, pour un montant total de 2,2 M$. La Ville espère toujours obtenir une subvention dans le cadre du Fonds des petites collectives pour la construction de sa piscine municipale.

Piscine de Belœil
Grâce à une subvention de 9,5 M$ offerte par le provincial au projet de complexe aquatique de Belœil, la contribution financière annuelle d’Otterburn Park passera de 236 816 $ à 194 730 $, ce qui représente 22,95 $ par citoyen. La piscine devrait être accessible dès février 2019.
Le conseiller Luc Lamoureux a toutefois souligné que cette réduction n’était pas à la hauteur des attentes du conseil, qui s’attendait à une plus grande baisse vu l’importance de la subvention.

Un directeur à l’urbanisme
La Ville a procédé à l’embauche d’Éric Brunet comme directeur du Service de l’urbanisme. M. Brunet est rentré en poste le 19 septembre dernier. Rappelons que les élus s’étaient opposés à l’embauche de M. Brunet en août dernier, préférant élire une autre candidate. Les élus ont finalement changé leur vote cette semaine et embauché M. Brunet à l’unanimité.
Éric Brunet était directeur du Service de l’urbanisme par intérim et directeur général adjoint et aménagiste à la MRC de la Rivière-du-Nord. M. Brunet détient une maitrise en urbanisme.
Soulignons que le conseil municipal a approuvé la fin d’emploi de la directrice du service de l’urbanisme, Julie Guilmain, en août dernier. Mme Guilmain était en poste depuis moins d’un an, suivant la démission de l’ancienne directrice de l’urbanisme.

Résidus domestiques dangereux
Otterburn Park a confié la gestion des résidus domestiques dangereux (RDD) à la compagnie Revolution Environmental Solutions LP, au montant de 179 140,83 pour les années 2018 et 2019. La compagnie gérera aussi les RDD en 2020, pour un montant de 92 668 $; toutefois, la prolongation du contrat en 2020 est optionnelle.

image