18 avril 2020
Leucan tient son premier Défi têtes rasées virtuel
Par: Denis Bélanger

Luc Bertrand

Joanie Turbide.

Leucan Montérégie a tenu le dimanche 5 avril son premier Défi des têtes rasées virtuel. 21 personnes ont mis leur tête à prix, dont plusieurs résidents de la Vallée-du-Richelieu. L’activité a permis d’amasser 33 000 $.

Publicité
Activer le son

Il s’agit en fait de l’activité de financement qui devait avoir lieu initialement à la même date, mais au Complexe sportif de Mont-Saint-Hilaire dans le cadre du Salon Week-end Santé, qui a dû être annulé. Les personnes recrutées se sont fait raser à distance via vidéoconférence.

« Ça a été une belle réussite pour pouvoir aider les familles touchées par le cancer », a souligné Luc Bertrand, qui se faisait raser pour la cause pour une deuxième année consécutive.

En fait, six représentants d’Accès Location + de Belœil se sont fait raser pour pouvoir récolter plus de 12 000 $. « Non seulement notre équipe répond à l’appel lorsque nous leur proposons de s’impliquer, mais cela crée aussi un sentiment de fierté à travers l’entreprise. Je ne pourrais pas être plus fier », a ajouté M. Bertrand.

Rappelons que l’activité a pu compter aussi sur le soutien et support des autres coprésidents d’honneur Benoit Gariepy, de la Clinique de réadaptation du Faubourg, et de Fallone Jean, de C30M.

Pour tourner la boucle

Le Défi a revêtu un cachet bien particulier pour Joanie Turbide, mère de Elsa, la porte-parole enfant Leucan. Les parents de la gamine avaient appris, en 2017, que leur fille alors âgée de 2 ans était atteinte de la leucémie. Heureusement pour la famille, Elsa est maintenant en rémission depuis un an.

« Leucan est notre deuxième famille. Ils sont avec nous depuis le jour 1 du diagnostic. Ils sont présents pour de l’aide financière, mais surtout pour du soutien moral. Chaque famille a un agent de Leucan qui s’occupe de nous […] J’ai fait raser mes cheveux aussi pour faire la paix avec la perte de ceux de ma fille, qui a été pour moi très difficile. Voir son enfant malade est la pire chose qu’un parent peut vivre. »

image