20 septembre 2016
Les voix des Premières Nations
Par: Vincent Guilbault
Joséphine Bacon

Joséphine Bacon

Serge Bouchard

Serge Bouchard

RENCONTRE. Pour lancer sa 21e édition, le Cercle littéraire Françoise-Loranger provoquera une rencontre sur le thème des Premières Nations. La réalisatrice d’origine innue Joséphine Bacon et l’écrivaine militante Natasha Kanapé Fontaine entretiendront le public sous le thème «Ces voix d’avant nos voix. Ces mots d’avant nos mots».

Les deux femmes de paroles commenteront le discours et les prises de paroles contemporaines des Premières nations pendant une soirée animée par Serge Bouchard, l’anthropologue bien connu comme animateur sur les ondes de Radio-Canada.

 

Originaire de Pessamit, sur la Côte –Nord, l’auteure Joséphine Bacon a été invitée un peu partout à travers le monde comme auteure et réalisatrice. Elle a signé la réalisation des films Tshishe Mishtikuashisht – Le petit grand européen (1997) et Ameshkuatan – Les sorties du castor (1978). Elle a aussi publié, en collaboration avec José Acquelin, Nous sommes tous des sauvages (2011) et Un thé dans la toundra/Nipishapui nete mushuat en 2013 (finaliste au Prix du Gouverneur général et finaliste au Grand Prix du livre de Montréal).

 

Lauréate du Prix des écrivains francophones d’Amérique pour son recueil N’entre pas dans mon âme avec tes chaussures, Natasha Kanapé Fontaine a lancé un vrai cri du cœur en avril dernier, demandant aux autochtones «de se tenir debout». Poétesse et slameuse, Mme Kanapé Fontaine est l’une des dix jeunes auteurs à surveiller selon l’animatrice de Radio-Canada Marie-Louise Arsenault. Natasha Kanapé vient de publier le recueil de poésie Bleuets et abricot.

 

La discussion à deux intervenants est une première dans l’histoire du Cercle littéraire Françoise-Loranger, confirme Marcel Poirier, l’organisateur des conférences mettant en vedette le talent des écrivains.

 

Cet échange sur la prise de parole des Premières Nations a été inspiré par l’actualité, notamment avec la mise sur pied de la Commission de vérité et réconciliation du Canada ainsi que l’annonce récente d’une Commission d’enquête sur les femmes autochtones tuées. La présentation de l’exposition «C’est notre histoire», présentée par le Musée de la civilisation a aussi influencé M. Poirier.

La soirée se tiendra exceptionnellement à Maison des cultures amérindiennes, 510, montée des Trente, à Mont-Saint-Hilaire, le mercredi 21 septembre à 19h. On doit réserver au 450-467-8228.

image